Disparition de Lina : un concert de soutien à la famille organisé ce samedi, "on a vécu trois semaines d'enfer"

Le groupe de musique local Why Not va se produire dans la salle polyvalente de Plaine en faveur de l'association Les Bonnes étoiles de Lina. Les musiciens soulignent l'importance de "couper court à la malveillance" et de montrer que la mère de Lina est "soutenue".

D'ordinaire capable d'accueillir 350 personnes, la salle polyvalente de la commune de Plaine pourra en contenir 600 ce samedi 20 avril, car le rez-de-chaussée de l'immeuble sera exceptionnellement ouvert au public. Le concert organisé en soutien de l'association Les Bonnes étoiles de Lina devrait en effet brasser du monde.

Plus de six mois après la disparition de la jeune fille de 15 ans sur son trajet jusqu'à la gare de Saint-Blaise-la-Roche (Bas-Rhin) au cours de la matinée du 23 septembre, et alors que l'enquête en cours ne délivre pas encore d'éléments concrets au grand public, l'association créée par la mère de Lina a besoin d'un soutien financier. 

Les frais d'avocats et de déplacement s'accumulent pour les proches de la jeune fille. "Il faut que les gens aient conscience qu'il faut des frais importants pour l'assistance d'un avocat, explique Franck Krieger, le chanteur du groupe Why Not. Les fonds récoltés iront donc exclusivement à l'association." L'entrée du concert coûte au minimum 5 euros, mais il sera possible de donner plus si on le souhaite. 

Couper court à la malveillance 

Le chanteur raconte cependant à quel point les trois dernières semaines ont été difficiles pour ses musiciens et surtout pour Fanny Groll, la mère de Lina. "On a vécu trois semaines d'enfer. Depuis l'annonce de la tenue du concert, Fanny a reçu des messages de gens qui lui reprochaient de se payer des vacances ou de faire la fête sur le dos de la disparition de sa fille. De notre côté, certains sous-entendent qu'on cherche à se faire de la publicité. Tout ça est évidemment faux, nous sommes des amateurs, des pères de famille touchés par ce qui s'est passé et qui ont juste envie d'aider."

Selon lui, Lina et Fanny avaient l'habitude de venir à leurs concerts. "Au-delà de l'enjeu financier bien réel pour l'association, ce sera l'occasion de montrer que Fanny est soutenue, et de remobiliser les gens, parce que tout est un peu en train de s'essouffler depuis quelques semaines, avec la pression médiatique qui retombe. Et puis c'est pour recréer de la bienveillance autour des proches de Lina.

La disparition de la jeune fille n'a pas suscité que solidarité et bienveillance parmi les habitants de la vallée et au-delà. La mère de Lina a régulièrement rapporté les "fausses informations" et "rumeurs" qui circulaient au sujet de sa fille depuis le drame, notamment sur les réseaux sociaux. "J'espère que cela enclenchera un mouvement chez les artistes locaux, pas seulement les musiciens, et qu'il y aura d'autres manifestations en soutien à l'association", confie Franck Krieger. 

Concernant l'enquête, trois personnes avaient été placées en garde à vue mardi 26 mars, mais très vite libérées car il n'y avait "pas d'éléments incriminants". Le 22 mars, Fanny Groll regrettait en conférence de presse de n'avoir toujours pas accès au dossier d'instruction.