Disparition de Lina : levée des trois gardes à vue, il n'y a "pas d'éléments incriminants"

Les trois personnes placées en gardes à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Lina, mardi 26 mars, ont été levées dans la soirée.

Trois personnes avaient été placées en garde à vue mardi 26 mars, mais celles-ci "ont été levées cette nuit" car il n'y a "pas d'éléments incriminants", a appris mercredi l'AFP d'une source proche de l'enquête.

Selon nos informations, deux hommes et une femme avaient été placés en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de Strasbourg. Ces gardes à vue devaient permettre d'effectuer "des vérifications", "fermer des pistes", avait expliqué mardi une source proche de l'enquête.

Les trois personnes devaient notamment être auditionnées sur des incohérences d'emploi du temps le jour de la disparition de la jeune fille. L'adolescente de 15 ans a disparu dans la matinée du 23 septembre 2023 entre son domicile, à Plaine (Bas-Rhin) et la gare de Saint-Blaise-la-Roche.

Lors d'une conférence de presse organisée vendredi 22 mars, Fanny Groll, la mère de Lina, s'était émue des fausses informations qui circulaient. Elle et son avocat regrettaient aussi de n'avoir toujours pas accès au dossier d'instruction.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité