Elle fait des doigts d'honneur lors de la visite d'Emmanuel Macron en Alsace : une manifestante relaxée

Le tribunal correctionnel de Colmar a relaxé mardi 7 mai une femme jugée pour avoir fait des doigts d'honneur lors de la visite du président de la République à Sélestat (Bas-Rhin) en avril 2023.

Jugée pour outrage ce mardi 7 mai par le tribunal correctionnel de Colmar, une femme a été relaxée. Âgée de 32 ans, elle comparaissait pour avoir fait des doigts d'honneur lors de la visite d'Emmanuel Macron le 19 avril 2023. 

Ce jour-là, il avait été hué lors de sa visite à Sélestat (Bas-Rhin). Ce déplacement intervenait peu après la promulgation de la loi portant sur la réforme des retraites.

La manifestante avait expliqué lors d'une audience en avril qu'elle avait crié "Macron démission" et exprimé son mécontentement en pointant les majeurs en l'air. Ce geste n'aurait pas été dirigé vers le chef de l'État, avait-elle indiqué. L'infraction est "insuffisamment caractérisée, il n'y a pas assez d'éléments au niveau de la constatation matérielle des faits", selon le tribunal.

Le parquet avait requis une amende de 300 euros avec sursis et un stage de citoyenneté.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité