En Alsace, les foires et les salons tournent la page Covid

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Malal

La parenthèse Covid-19 se referme. C'est en tout cas ce que veulent croire les organisateurs d'évènements. Même si les contaminations restent à un niveau élevé, les foires et salons reviennent après deux ans d'absence.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

En 2020, puis en 2021, l'organisateur du Salon des jardins et du salon Bio Alsace avait dû renoncer. Impossible d'organiser le moindre évènement. Seule petite compensation : l'aide de l'Etat, 20% du chiffre d'affaire qui a permis de rester à flot.

En 2022, l'horizon s'éclaircit enfin, et Michel Blanck, directeur de l'entreprise organisatrice n'hésite pas. Les 14 et 15 mai prochain, il investira à nouveau l'hippodrome de Hoerdt, pour non plus deux, mais trois salons thématiques : l'un consacré au bio, l'autre aux jardins et espaces extérieurs, et le troisième dédié aux entreprises 100% alsaciennes.

"Ça fait du bien de pouvoir reprendre. Les choses bougent enfin. J'en avais marre de rester au bureau" s'exclame Michel Blanck. Plus de 200 exposants ont confirmé leur présence. Il faut dire que les tarifs sont imbattables.

"Le fait d'organiser cela à l'hippodrome, donc en plein air, et non pas dans un parc-expo, ça permet de faire baisser le prix des stands", dit-il. Cela part de 150 euros pour le petit horticulteur, et jusqu'à 2.000 euros grand maximum, pour un cuisiniste ou un pisciniste. 

Des petits tarifs qui permettent aux exposants de se projeter sans prendre trop de risque, car pour l'instant, dans les foires et salons qui se sont déjà tenus depuis le début de l'année, on observe quand même une baisse de fréquentation. "Sans doute à cause des problèmes de pouvoir d'achat, et la hausse du prix du gasoil" analyse Michel Blanck. Les gens sortent moins, c'est vrai que ça, ça me fait un peu peur!

Encore des incertitudes

En 2019, les dernières éditions des salons bio et jardin ont attiré 15.000 personnes. Cette année, Michel Blanck table sur 10.000 visiteurs. "Il faudrait au moins ça, sinon je suis mal!" reconnait-il. Et pour tenter de séduire les familles, cette fois il propose une aire de jeux pour les enfants. 

Tout est fait pour attirer le public. Reste une grand inconnue : la météo. L'évènement est en plein air, alors il croise les doigts pour que le beau temps soit de la partie. "Mais je suis un entrepreneur dans l'âme, et le risque me fait avancer" rigole-t-il. Alors, il n'hésite pas. Cette édition 2022 pour lui, marque un retour à la vie normale. Celle d'avant la pandémie.