Équitation : des jeunes déscolarisés reprennent confiance en eux grâce aux chevaux

Les chevaux lisent en nous mieux que personne. Une faculté dont se sert Julie Daltroff, "équicoach" strasbourgeoise, pour permettre à des jeunes, sortis du système scolaire, de retrouver confiance en eux avant de s'engager dans leur avenir professionnel.

Qui suis-je ? Quelles sont mes valeurs ? Où est ma place dans la société ? Autant de questions vitales auxquelles il est parfois difficile de répondre, surtout quand on est adolescent et que l'on ne sait pas où l'on va. Pour y voir un peu plus clair, Julie Daltroff, professionnelle de l’accompagnement assisté par le cheval (équicoach), propose des ateliers pratiques dont l'objectif est d'apprendre à se connaître et à s'estimer pour, plus tard, trouver sa voie.

"Le cheval est un animal hypersensible qui sait tout de suite dans quel état est la personne à côté de lui. Il sait si nous avons peur ou si nous avons des appréhensions. Il est capable de percevoir notre rythme cardiaque", explique la coach. C'est en fonction de notre état que le cheval se comportera de telle ou telle façon. Expert en communication, l'animal renverra comme un miroir ce que nous sommes au fond de nous. Il est, en quelque sorte, un accélérateur de prise de conscience qui ne nous juge pas, à l'inverse de la société. Une réalité sur laquelle se base Julie Daltroff pour ses séances d'équicoaching avec les jeunes.

En compagnie de sa collègue Céline Campo, elle accompagnera ainsi en ce mois de mars 2023 15 jeunes, âgés de 16 à 25 ans, de la Mission locale de Molsheim (Bas-Rhin). Au programme : plusieurs demi-journées alternant théorie et pratique au centre équestre du Scheidstein d'Illkirch-Graffenstaden. Pour Naziha Mansouri, directrice de la Mission locale, "c'est une solution innovante qui offre une réassurance aux jeunes éloignés de l'emploi".

Remettre les jeunes en mouvement et les accompagner dans leur avenir professionnel

"Il y a notamment un travail individuel où chaque jeune va faire un tour à pied avec un cheval au pas puis au trot. Le cheval se comportera différemment en fonction de l'état du jeune qui le guide". À lui, ensuite, d'analyser la situation, de comprendre pourquoi l'animal réagit comme il le fait et ainsi travailler sur son état émotionnel pour mieux gérer ses sentiments et donc son comportement.

"Ce qu'il faut comprendre, c'est que le cheval est une proie", consciente que nous sommes des prédateurs potentiels. Il va donc instinctivement rechercher nos points faibles et nous pousser à devoir clarifier nos intentions pour entrer en communication avec lui. Un comportement qui va faire comprendre aux jeunes qu'il faut toujours aller au bout des choses et ainsi avancer dans la vie.

 "Nous sommes tous capables d'être un bon leader"

Julie Daltroff, équicoach

Accessible à tous, ce travail avec le cheval permet aux participants en perte de repères de développer des aptitudes émotionnelles. Une façon de révéler les talents et de développer les compétences relationnelles pour améliorer la communication, faciliter l'orientation professionnelle et mieux appréhender les formations.

 "Nous sommes tous capables d'être un bon leader" estime Julie Daltroff. Reste à bien nous observer pour connaître nos forces et faiblesses afin de poser les bons objectifs pour l'avenir. Ce parcours sera également mis en place pour les personnes aux RSA dépendant de la même Mission locale et de Pôle Emploi. L'association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) commencent à s'y intéresser également.