Fréquentation touristique en demi-teinte dans le Bas-Rhin

Dans le Bas-Rhin, comme partout en France cet été, les touristes ont été moins nombreux : -20% environ selon les chiffres des hôteliers. Une baisse qui trouve de multiples explications : la crainte des attentats mais aussi les grèves et les intempéries du printemps dernier.


Allemands, Canadiens, Chinois ou Français, comme chaque été, les touristes ont apprécié les charmes de l'Alsace. Ils ont cependant été moins nombreux cette année à visiter le nord de la région. Certains hôtels du Bas-Rhin subissent des baisses de dix à vingt pour cent de fréquentation. Pour quelques gérants d'hôtels et de restaurants, l'été a été difficile. Le taux d'occupation d'un quatre étoiles de Molsheim par exemple est passé de quatre vingt pour cent la saison dernière à soixante cinq pour cent d'occupation cet été. Même constat au camping de la commune où la clientèle habituelle reste fidèle mais les touristes de passage, eux, sont moins présents que les autres années.

Dans le Bas-Rhin, comme partout en France cet été, les touristes ont été moins nombreux : -20% environ selon les chiffres des hôteliers. Une baisse qui trouve de multiples explications : la crainte des attentats mais aussi les grèves et les intempéries du printemps dernier.
Quant aux principaux sites touristiques alsaciens, la tendance est aléatoire : le château du haut Koenigsbourg ainsi que l'Ecomusée ont accueilli plus de visiteurs cette année, tandis que le zoo de Mulhouse accuse une petite baisse de six pour cent