"J’ai voulu devenir mon propre patron", cet informaticien est devenu brasseur

durée de la vidéo : 00h04mn40s
Sujet Rund Um en alsacien sous-titré ©France Télévisions

Sébastien Reutenauer a travaillé comme informaticien pendant 10 ans avant de s'intéresser au brassage de la bière. Une aventure qui a démarré à la maison avant que le jeune entrepreneur n'ouvre sa micro-brasserie.

Sébastien Reutenauer, originaire de Siewiller en Alsace Bossue (Bas-Rhin), a longtemps travaillé derrière un bureau. Mais un jour, il a eu envie de travailler à son compte en tentant l’aventure du brassage de bière, un domaine qui l’a toujours intéressé. "J’ai voulu devenir mon propre patron. J’ai démarré à la maison en brassant d’abord pour moi, ma famille et mes amis."

Il y a quelques années, il quitte donc son poste d’informaticien pour créer sa brasserie du Septénaire à Niedermodern avec sa compagne. Estelle gère aujourd’hui la cuisine, la communication et la partie administrative. Sébastien, lui, a la tête dans ses brassins. Des bières élaborées avec des matières premières locales. C’est au comptoir agricole de Brumath qu'il achète son houblon tous les mois (le houblon conditionné en pellets doit se conserver à 5° dans des grandes chambres froides, ndlr). "Quatre ingrédients sont nécessaires au brassage : l'eau, le malt, le houblon et la levure. Ici, tout est local et les matières premières sont bio. Le malt d’orge provient de chez Maltala à Bergheim et l’orge vient de Mietesheim, le village d’à côté", précise Sébastien.

Ainsi, la brasserie du Septénaire produit pour l’instant sept bières aux arômes différents : bière de printemps, de Noël, bière brune ou blonde ou bière de blé. Passionné, le jeune brasseur détaille les différentes étapes nécessaires à la confection d'une bonne bière : "la première étape consiste à concasser le malt dans un moulin puis à l’envoyer dans la cuve d’empatage pendant une bonne heure. Le mélange est chauffé progressivement en respectant plusieurs paliers de températures, c’est le cœur du métier de brasseur. Le moût est ensuite récupéré et mélangé au houblon dans la cuve d’ébullition." Un savoir-faire qu'il a acquis dans une grande brasserie alsacienne. 
 

Une micro-brasserie musicale


Pour le couple, bière rime avec partage et convivialité. Sébastien et Estelle ont donc décidé d’installer un bar de l’autre côté de la brasserie. Grand fan de musique, le brasseur fait même construire une scène, où il invite régulièrement des groupes de différents horizons pour des concerts très appréciés des clients qui peuvent aussi siroter l'une des limonades artisanales imaginées par le patron. Sébastien Reutenauer propose des limonades parfumées au gingembre, au citron vert et bientôt à la camerise.

Alors que les ventes de bière ont tendances à chuter, cette micro-brasserie rurale fait le pari de la diversification et ça marche. Bières, limonades et musique, un trio gagnant. Sébastien Reutenauer a d'ailleurs d'autres idées pour dynamiser les lieux : soirées à thèmes, blind tests, marchés de producteurs locaux, soirées jeux et même des ateliers de yoga du rire.