Les animaux menacent la forêt alsacienne

Les forestiers alsaciens lancent un cri d'alarme. Aujourd'hui, dans la région, la forêt ne pousse plus dans certains endroits. La faute à une surpopulation animale. Les propriétaires et gestionnaires de forêt ont présenté lundi un livre blanc qui propose des solutions. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les sangliers et les cerfs s'en donnent à coeur joie lorsqu'il s'agit de passer à table en forêt. Ils dévorent littéralement tout ce qu'ils trouvent à leur portée. Ils apprécient tout particulièrement les glands, broutent les pointes de résineux, les pousses des sapins et empêchent ainsi leur croissance.

Reportage de Régine Willhelm et Guillaume Bertrand
Le constat dressé par tous les acteurs de la forêt est alarmant. Dans leur livre blanc, ces derniers tirent la sonnette d'alarme. La forêt alsacienne est par endroit menacée de disparition. Et dans certains endroits, la surpopulation animale est telle que les forestiers n'ont d'autre choix que de mettre des grillages pour protéger les plants et éviter une éventuelle perte de biodiversité. Problème : il est impossible de surveiller chaque petit sapin, tous les troncs d'épicéa et les clôtures ne sont pas données.

Pour rétablir ce déséquilibre faune flore, le livre blanc préconise des actions précises. Parmi elles, des plans de chasse plus efficaces adaptés à chaque situation.