Mafia russe : coup de filet de la police en Alsace, en Poitou-Charentes et en Grèce

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Dezempte

Trente-sept ressortissants géorgiens et arméniens, soupçonnés d'appartenir au gang russe "Vory v Zakone", pour laquelle ils commettaient des cambriolages, ont été interpellés lundi matin dans le Bas-Rhin, près de La Rochelle et en Grèce, a-t-on appris de source policière.

L'opération, notamment menée par le GIGN et le Raid, "fait suite à une enquête de plus d'un an, d'envergure, à la mesure du phénomène", a commenté auprès de l'AFP le vice-procureur de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Nancy, Grégory Weil, en charge du dossier. Les mafieux supposés sont soupçonnés d'avoir commis d'innombrables cambriolages et vols à l'étalage, "de façon particulièrement massive", a indiqué M. Weil. "Une quantité impressionnante de vols, à l'échelle industrielle, était commise chaque jour, pilotés par les têtes de réseau. Le préjudice est compliqué à chiffrer, mais il est très conséquent", a-t-il assuré.

Ce matin, 200 enquêteurs, provenant notamment de l'Office central de la lutte contre la délinquance itinérante et de la Sûreté départementale du Bas-Rhin, 120 militaires de la Gendarmerie Nationale ainsi que des forces du Raid et du GIGN à Poitiers et à Niort ont procédé à 11 interpellations dans la région de La Rochelle et 22 autour de Strasbourg. 

En fin d'après-midi, la police annonçait que 22 hommes et femmes (aucun mineur n'est mis en cause) étaient en garde à vue à Strasbourg, à Haguenau et aussi à Sélestat. Ils s'agit d'une enquête criminelle et dans ce cas les gardes à vue sont susceptibles de durer quatre jours. Ces cambrioleurs présumés pourraient être présentés aux magistrats de Nancy à l'issue.

Des saisies ont été réalisées en Alsace à la suite à ce coup de filet. Elles proviendraient de vols commis à Strasbourg. Le butin comporte des flacons de parfum, des cigarettes mais aussi des vêtements de marque et des produits cosmétiques ainsi du matériel informatique, de l'outillage ou encore des bijoux.

Les "Vory v Zakone", littéralement "Voleurs dans la loi", organisation criminelle ultra-hiérarchisée venue de l'ex-URSS, s'implantent depuis quelques années en France, petit à petit, sans faire de vagues, selon plusieurs spécialistes. Nés en Russie au XIXe siècle, les Vory regroupent différentes nationalités issues de l'ex-bloc soviétique (Russie, Géorgie, Arménie, Moldavie, Tchétchénie, Ukraine...) et se sont exportés en Europe depuis le début des années 90, plus récemment en France, "vers 2009-2010", selon la police. David Cronenberg s'était inspiré d'eux pour son film "Les Promesses de l'ombre" (2007), avec Viggo Mortensen et Vincent Cassel. Leur mode de fonctionnement quasi militaire est basé sur un modèle immuable: le "Vor" est adoubé lors d'une cérémonie à l'ancienne de cooptation et est responsable de sa bande, gérée par des superviseurs régionaux en Europe. N'entre pas qui veut: il faut avoir un passé de délinquant et avoir fait ses armes, en prison notamment. Les membres sont reconnaissables à leurs tatouages : rose des vents, toile d'araignée, poignard. Ils sont censés être régis par un code d'honneur strict et sont réputés peu bavards en garde à vue.

Avec AFP 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.