Pas de queues, pas de billes, pourquoi le billard hollandais s'appelle billard ? L'organisateur du championnat du monde nous explique

Du 9 au 11 mai, 300 joueurs participent au championnat du monde de sjoelbak, autrement appelé le billard hollandais. L’évènement se déroule au parc des sports de Bischheim (Bas-Rhin), avec plus de 18 nationalités réunies.

Marquer le plus de points en faisant glisser sur une table en bois des petits palets dans des casiers... Voilà ce que l'on appelle le sjoelbak, ou plus communément le billard hollandais. C'est autour de ce sport convivial que s'affronteront plus de 300 personnes, à l'occasion du championnat du monde organisé du 9 au 11 mai 2024 au parc des sports de Bischheim (Bas-Rhin).

"C'est un jeu qui existe depuis 400 ans, très pratiqué dans les pays nordiques, notamment la Hollande où il y a le plus de joueurs", explique Gilles Weltzheimer, l'un des organisateurs de la compétition. "Voilà 15 ans qu’une Hollandaise a fait découvrir ce jeu à des amis dans la région. Ils ont ensuite créé le club des Amis du sjoelbak. Maintenant, l'Alsace compte une dizaine de sections et on espère bien en développer d'autres."

"Le but du jeu, c'est d'entrer les palets dans les logements. On en a 30 et on les lance les uns après les autres. On récupère les palets qui ne rentrent pas. On a trois lancers pour faire le meilleur score", détaille Gilles Weltzheimer. On appelle cela billard, car les palets sont ronds, et qu'on peut jouer avec les bandes et avec les effets géométriques, comme au vrai billard."

Près de 100 Français en lice

Dix-huit nationalités sont représentées lors de ce championnat du monde sportif et populaire. Certains compétiteurs viennent de Corée du Sud, du Suriname ou encore des États-Unis. "L'avantage de ce sport est qu'il est multigénérationnel : enfants, parents, grands-parents peuvent y jouer", se réjouit l'organisateur, qui concourt également. 

Entre 300 et 400 spectateurs sont attendus au parc des sports. Les finales individuelles et en équipe doivent se jouer ce samedi. "Nous espérons placer des Français dans le top 20 et, pour la première fois, l'équipe de France sur le podium", rêve Gilles Weltzheimer. Au total, près de 100 Français sont en lice.