Projets de cinémas : Strasbourg et Schiltigheim jouent l'apaisement

© MaxPPP
© MaxPPP

Pendant quelques jours, les communes de Strasbourg et Schiltigheim se sont affrontées autour de projets de complexes cinématographiques concurrents. Mais après avoir haussé le ton, Roland Ries et Jean-Marie Kutner affichent désormais une volonté d'apaisement.

Par M.C.

Un cinéma bientôt place des Halles à Strasbourg ? Ou bien un cinéma à quelques kilomètres dans la grande voisine Schiltigheim ? Depuis quelques jours, les maires des deux villes s'affrontaient par communiqués et presse interposée, le tout dans un contexte de campagne électorale à Schiltigheim. Ce lundi, la tension a baissé d'un cran. La guerre des cinémas n'aura pas lieu,  les projets ne sont pas forcément incompatibles.

Projets de cinémas : Strasbourg et Schiltigheim jouent l'apaisement

Pour Roland Ries, maire PS de Strasbourg, "ce n'est pas une guerre entre Strasbourg et Schiltigheim, contrairement à ce que certains laissent entendre, c'est une perspective. Le marché décidera de celui ou des deux qui seront opérationnels à terme".  Il a rencontré le président de MK2, le groupe qui souhaite implanter dans les anciennes malteries schilikoises huit salles de cinéma, une librairie et un espace de réalité virtuelle. Pour les deux hommes, ce projet peut coexister avec celui de la capitale européenne, à savoir un transfert du cinéma Vox à la gare routière de la place des Halles.  

Jean-Marie Kutner, maire (UDI) de Schiltigheim dénonce quant à lui "une pression menée par certains lobbies, tout particulièrement les Vitrines de Strasbourg, qui estime qu'un projet cinématographique hors Strasbourg pourrait nuire aux commerçants strasbourgeois.  Je vais faire mes courses à Strasbourg comme tout le monde, mais j'ai aussi des commerçants à Schiltigheim qui ont droit à la même attractivité, et à la même activité que les commerçants strasbourgeois". Il assure que le permis de construire sera déposé dans les jours à venir, et que le multiplexe sera bâti au plus tard en 2020. Mais que ce soit pour l'un ou l'autre projet, il faudra d'abord l'aval de la Commission départementale d'aménagement commercial.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus