Bas-Rhin. Agression au mont Sainte-Odile, un homme poignardé, l'agresseur activement recherché

Un homme a été poignardé dimanche 16 mai sur le parking du Mont Sainte-Odile (Bas-Rhin). Son agresseur a pris la fuite. Il est activement recherché par les gendarmes de Saverne.

L'agression est survenue sur l'un des parkings du Mont Sainte-Odile.
L'agression est survenue sur l'un des parkings du Mont Sainte-Odile. © Philippe Dezempte/FranceTV

Un homme a été gravement blessé par un ou plusieurs coups portés à l'arme blanche lors d'une altercation survenue dimanche 16 mai sur l'un des parkings du Mont Sainte-Odile. Son agresseur a pris la fuite. Il est depuis activement par les gendarmes de Saverne qui ont dans un premier temps mis en place des barrages pour tenter de l'intercepter.

"Le pronostic vital de la victime était engagé lors de son transport vers l'hôpital de Hautepierre, confirme la procureure de Saverne, Aline Clérot. Mais il est désormais hors de danger." Un médecin légiste doit l'examiner dans la journée pour déterminer précisément la nature de ses blessures.

Le parquet de Saverne distille pour l'heure peu d'informations, afin d'aider les gendarmes dans leurs recherches et d'éviter que le fuyard ne dispose de trop d'éléments pouvant l'aider dans sa fuite.

"Nous avons été rassurés de savoir qu'il ne s'agit pas d'une attaque terroriste, confie au lendemain de l'agression le recteur du monastère du Mont Saint-Odile, Christophe Schwalbach, qui n'était pas présent sur les lieux au moment de l'altercation. "Les gendarmes évoquent plutôt une affaire liée à un trafic de drogue", ajoute-t-il, information que ne nous a pas confirmée le Parquet de Saverne.

Après avoir appris les faits, il a appelé les soeurs et le prêtre qui occupent les lieux pour les rassurer, eux qui avaient été choqués par la présence de nombreux gendarmes et la mise en place de barrages sur les routes d'accès au site. 

Après une journée de fuite, l'agresseur présumé a été interpellé lundi 17 mai dans le secteur de Krautergersheim : voir les derniers éléments dans notre article du 18 mai.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers