• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Saverne : actes de cruauté envers une chatte, l'accusé condamné à deux mois avec sursis et 1000 euros d'amende

Rosa, chatte d'à peine trois ans, a disparu après avoir été frappée par un voisin / © Photo du compte Facebook
Rosa, chatte d'à peine trois ans, a disparu après avoir été frappée par un voisin / © Photo du compte Facebook

Le tribunal de Saverne a condamné ce mercredi 11 septembre un homme à deux mois de prison avec sursis et 1000 euros d'amende pour actes de cruauté envers Rosa, une chatte de trois ans, disparue à Innenheim.

Par M.C.

Ce mercredi 11 septembre, un homme a comparu devant le tribunal correctionnel de Saverne pour sévices et acte de cruauté envers Rosa, la chatte d'Alexia, une étudiante d'Innenheim (Bas-Rhin), dont le corps n'a pas été retrouvé. L'accusé a été condamné à deux mois de prison avec sursis, 1000 euros d'amende, "une peine d'avertissement". Il devra également verser 500 euros à la jeune femme, 300 euros à sa mère et 100 euros à l'association "Stéphane Lamart". Le ministère public avait requis deux mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende. 

Plus tôt dans la journée, à la question : "Est-ce que l'un des coups portés par vous dans le garage à la chatte Rosa a pu la tuer ?", Patrick K, né en septembre 1963, a reconnu qu'il était "très très énervé". L'homme, qui s'est défendu sans avocat, a expliqué être descendu à la cave avec une barre de penderie, parce qu'"il y a aussi des martres qui viennent, c'est dangereux", précisant que "l'alarme s'est mise en route en pleine nuit", et qu'il aurait pu s'agir d'un cambrioleur. Quant au fait de savoir si c'était à refaire, agirait-il de la même façon ?, l'accusé a indiqué qu'il appelerai la SPA.

"Un animal, c'est un membre de la famille"

"Je plaide pour Alexia, Karine (sa mère), et Rosa. Rosa avait le droit de vivreA l'écouter, c'est lui la victime. Il faut une sanction dissusasive, il faut de la prison, avec sursis ou pas, il faut une épée de Damoclès", a déclaré Isabelle Gharby-Terrin avocate de la partie civile. Alexia, qui a vu son voisin frapper Rosa, reste profondément marquée par la disparition de son animal. "J'en suis malade, je me réveille en pleine nuit"

"Il faut que les gens comprennent qu'il y a des lois qui protègent les animaux", rappelle Nadine Ghorayeb, avocate de l'association "Stéphane Lamart, pour les droits des animaux" qui s'est portée partie civile". "On ne se fait pas justice soi-même !" "Un animal, c'est un membre de la famille, c'est un être qu'on respecte. Monsieur ne montre aucun remords ni regrets".

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus