A Schiltigheim, le stationnement devient payant dans les quartiers du sud de la ville

Depuis le 1er octobre, il faut payer pour se garer dans les quartiers du sud de la commune de Schiltigheim, voisine de Strasbourg. Qu'en pensent les automobilistes ?

De nouveaux horodateurs ont poussé dans les rues du sud de Schiltigheim. Depuis le 1er octobre, la zone de stationnement payant a été élargie. Elle comprend désormais les quartiers des Malteries, Fischer, Schutzenberger et de la Roseraie. A terme, les secteurs Nord-Est et Ouest devraient également devenir payants, respectivement en 2024 et 2025. 

Ce développement progressif du stationnement payant a été voté en conseil municipal le 14 septembre 2021. Objectifs pour la mairie écologiste : réduire la place de la voiture individuelle mais aussi libérer l'espace, améliorer le cadre de vie et limiter la pollution.

Cinq euros pour trois heures 

La municipalité espère également empêcher le stationnement des "voitures ventouses", qui restent garées plusieurs jours sur les places de parking.

"L’horodatage démontre un effet positif sur la diminution des voitures ventouses et permet de réguler la place de la voiture dans l’espace public." 

mairie de Schiltigheim

Désormais, les automobilistes devront débourser 1€50 pour une heure de stationnement, 5 euros pour 3 heures et jusqu'à 15€ pour 5 heures (la durée maximale autorisée). Les horodateurs sont en service du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Mais ces nouveaux tarifs ne ravissent pas tous les automobilistes.

Si elle trouve "normal" de devoir payer "un peu", Kinza Jerou, rencontrée au volant de sa voiture par France 3 Alsace, estime que les tarifs sont excessifs. "On peut très bien payer mais pas à ce point-là, je trouve que c'est beaucoup, il ne faut pas abuser avec les prix." 

"C'est une honte" 

Pour les résidents de Schiltigheim, un abonnement spécial est prévu, à raison de 6€ par semaine, 19€ par mois ou 200€ l’année. Une nouvelle qui réjouit Victoria Vallat, habitante de Schiltigheim. "Ça se passe très bien, il n'y a plus de voitures qui restent là quelques jours." 

"Avant, c'était encombré, y'avait pas de place. Maintenant ça me permet de pouvoir garer ma voiture près de notre immeuble."

Victoria Vallat, habitante de Schiltigheim

Mais tous ne sont pas convaincus de l'utilité de ces nouveaux horodateurs. "C'est une honte, c'est très cher", s'insurge Marie-Christine Ernst, qui a déboursé 400 euros en tout pour ces deux véhicules pour un an de stationnement.

"On ne comprend pas, le quartier où j'habite est tranquille, il y avait de la place tout le temps." 

Marie-Christine Ernst, retraitée schilikoise

Il existe également un tarif pour les commerçants. Enfin, le stationnement sera gratuit pour les personnes en situation de handicap, ainsi que pour les masseurs kinésithérapeutes, les infirmiers, les aide-soignants et les auxiliaires de vie.

En avril dernier, c'est la ville de Strasbourg qui avait augmenté les tarifs de stationnement.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité