Bas-Rhin : l'adolescent de 14 ans retrouvé mort dans l'Ill à Sélestat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léna Romanowicz .

Le corps de l'adolescent de 14 ans qui s'est noyé dans l'Ill à Sélestat mardi 15 juin a été retrouvé par les plongeurs ce mercredi 16 juin en début d'après-midi.

Au lendemain de la disparition d'un adolescent de 14 ans, qui avait sauté dans l'Ill à Sélestat, le corps de la victime a été retrouvé à quelques centaines de mètres de l'écluse, ce mercredi 16 juin en tout début d'après-midi. Dès 5 heures, dix sapeurs-pompiers du Bas-Rhin, dont des plongeurs de la caserne de Finkwiller (Bas-Rhin), étaient à pied d'oeuvre.

Une grue a permis de retirer les dépôts de sédiments et de faire ralentir le courant, permettant aux équipes du service départemental d'incendie et de secours du Bas-Rhin (SDIS 67) d'aller plus loin dans leurs recherches. Sans résultat, elles avaient été interrompues le 15 juin vers 21h30.

Le jour de son anniversaire, le jeune homme avait plongé dans l'eau depuis l'écluse, un site interdit à la baignade. D'après nos informations, deux amis l'accompagnaient. L'un d'entre eux, âgé de 10 ans, a tenté de le sortir de l'eau, en vain.

La colère de la famille

A cela se sont ajoutées des tensions signalées en début de matinée. Les proches du jeune homme, membres de la communauté des vanniers de Sélestat, très émus de sa disparition, ont bloqué toutes les routes menant à l'écluse avec des barricades et des pneus brûlés. Face à ces incidents, les pompiers ont dû momentanément interrompre les recherches avant de les reprendre.

La famille reprochait aux secours de ne pas faire ce qu’il faut et était prête à continuer le blocage jusqu'à temps que le corps soit retrouvé. "Ils sont restés pendant des heures sur le même endroit, ils ont juste fait huit kilomètres aux alentours. Il ne faisait même pas encore nuit quand les pompiers sont partis alors on a été dans l’eau pour continuer les recherches", a expliqué une proche de la victime. La sous-préfète de Sélestat-Erstein a quant à elle indiqué que "les moyens engagés sont à la hauteur de ce type de situation."

Cette mobilisation a également provoqué de fortes perturbations du trafic. La police nationale indique dans un tweet que la circulation est ralentie au niveau du carrefour D1083 et du giratoire D424 vers Marckolsheim. Elle recommande aux automobilistes d'éviter le secteur.

Mardi en fin de journée, alors que la situation se complexifiait avec la famille, le maire de Sélestat, Marcel Bauer, s'est rendu sur place pour discuter longuement avec elle. "J'ai expliqué à la mère de l'enfant concerné ce qui avait été fait par les pompiers et ce qui allait être fait. J'ai demandé à la police et aux pompiers de venir tôt ce matin pour montrer nos intentions de le retrouver. La sous-préfète, notre police municipale et le commandant de police sont sur place."

La veille, de nombreux moyens avaient été mobilisés avec notamment l'hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 67, 21 sapeurs-pompiers dont 7 plongeurs et une équipe cynotechnique. 

Des risques de noyade

En cette période de fortes chaleurs, le maire lance un appel à la prudence et souligne l'importance de se baigner dans des zones aménagées. "Il  y a sept ans, nous avons connu un drame tout près de cette écluse. Un jeune de 12 ans a perdu la vie, il a été happé par la turbulence de l'eau." Depuis, des panneaux signalant la baignade interdite ont été mis en place autour du secteur (voir la photo ci-dessus).

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité