1000 objets antiques saisis par la douane de Strasbourg avec le concours de la DRAC

Le pillage archéologique n'est pas un sport très répandu et heureusement pour les douaniers strasbourgeois. Il n'empêche, avec le concours de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), les agents ont réalisé deux prises d'envergure ces trois derniers mois.

La saisie des douanes de Strasbourg-Entzheim : 1.000 objets antiques
La saisie des douanes de Strasbourg-Entzheim : 1.000 objets antiques © Valérie Ruiz Suri
Le 28 novembre 2017, 634 objets antiques d'une valeur de 52.000 euros sont saisis au domicile d'un particuler soupçonné de se livrer au commerce en ligne d'objets issus de fouilles illégales : statuettes de Mercure, monnaies gauloises, romaines et gallo-romaines en bronze, en or et en argent et d'autres objets et outils sont ainsi retrouvés. Le 4 mars dernier, armes et monnaies antiques d'une valeur de 120.000 euros sont retrouvés chez un autre particulier. Et dans le garage, sans doute pour l'aider à trouver les objets, les enquêteurs ont découvert un détecteur de métaux.
Saisie de la douane de Strasbourg
Saisie de la douane de Strasbourg © Valérie Ruiz Suri

Dans les deux affaires, les douaniers ont sollicité l'aide des experts de la DRAC qui ont pu déterminer la provenance illégale des objets et confirmer leur caractère de biens culturels. La DRAC qui précise par ailleurs que la détection d'objets métalliques n'est pas un loisir.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers archéologie culture patrimoine