33ème journée de Ligue 1 : cruelle défaite du Racing club de Strasbourg face à Saint-Etienne (0-1)

La déception de Jonas Martin, Alexandre Oukidja et Ernest Seka après le but des Verts / © Jean-Marc Loos - MaxPPP - PQR
La déception de Jonas Martin, Alexandre Oukidja et Ernest Seka après le but des Verts / © Jean-Marc Loos - MaxPPP - PQR

Le Racing club de Strasbourg Alsace s'est incliné samedi soir face à l'AS Saint-Etienne à l'occasion de la 33ème journée de Ligue 1. Les Strasbourgeois ont pourtant dominé le match de bout en bout, mais ont cumulé les occasions ratées.

Par Claire Peyrot

Ce n'est pas les supporters qui ont manqué à l'appel hier soir à la Meinau. Près de 26.000 spectateurs sont venus assister à ce 33ème match des bleu et blanc et Ligue 1. Dès les premières secondes, les Stéphanois sont offensifs, mais les Strasbourgeois ne baissent pas la garde. Ils multiplient les occasions, mais sans les concrétiser : à la 31ème minute Bahoken tente sa chance, Corgnet fera de même à la 62ème sans plus de résultat, de même que Lienard à la 78ème.

Au fil du match, les Alsaciens dominent. Mais Mathieu Debuchy (meilleur défenseur buteur des cinq grands championnats européens) sauve la mise des Verts à la 82ème minute, sur la seule frappe cadrée de Saint-Etienne. Les adversaires se quittent sur ce score, 1 à 0 pour Saint-Etienne, une défaite imméritée pour laquel Thierry Laurey déclare : "Je trouve que l'on progresse. C'est l'un des meilleurs matches que nous avons fait à la maison. En face, c'était quand même l'équipe en forme du moment." "On va tirer les conclusions des actions mal négociées. En toute honnêteté, je pense pas qu'on pouvait faire plus à part marquer un but. Le groupe est solidaire, on n'est pas abattus. Il y a encore cinq matches."

Un résultat qui ne bouscule pas le classement : le RCSA reste à la 16ème place à 5 points du premier relegable, Troyes, qui affronte ce soir l'Olympique de Marseille.
Il reste 5 matches avant la fin du championnat, dont deux à domicile qui affiche déjà -presque- complet.

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus