Avec une hausse de 38 % en un an, les bornes de recharge pour voitures électriques en plein boom

Les ventes de voitures électriques ont triplé en Alsace en un an. Le déploiement des bornes de recharge, lui aussi en forte hausse, est-il à la hauteur ?

C'est sans doute la première crainte des automobilistes qui souhaitent passer à l'électrique. "Vais-je trouver une borne disponible pour recharger mon véhicule ?" L'autonomie des voitures électriques est encore inférieure aux équivalents thermiques, en moyenne 300 km. Pouvoir recharger facilement en dehors de chez soi est une nécessité.

En Alsace, le réseau compte 3300 points de charge dans l'espace public, répartis sur un peu moins d'un millier de stations (chiffres de fin mars 2024). Elles sont notamment concentrées dans les villes, Strasbourg en tête. Sans compter celles installées dans les domiciles et les entreprises.

Les deux tiers des bornes en Alsace sont situées dans le Bas-Rhin, 2124, contre 1185 pour le Haut-Rhin. Dans les deux départements, les bornes sont majoritairement de deux types : à charge accélérée (2 à 5 h) ou ultra-rapide (30 minutes). Le Haut-Rhin s'illustre avec 18 % de bornes ultra-rapides, au-delà de la moyenne nationale à 12 %.

L'augmentation du nombre de bornes est très rapide sur la dernière année : + 38 % entre avril 2023 et mars 2024 dans le Grand Est, pour arriver aujourd'hui à plus de 12 000 points. Une progression plus rapide qu'au niveau national (+ 33 %). 

De l'autre côté, le nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables a été multiplié par 3,5 en trois ans. Aujourd'hui, on en compte un peu plus de 50 000 immatriculés en Alsace, ce qui donne une moyenne d'une borne publique pour 15 véhicules en circulation. Cela parait peu, mais "c'est oublier que l'usage aujourd'hui, pour la plupart des gens, est de recharger le véhicule à la maison ou au travail", rappelle l'Avere.

Dans la capitale alsacienne, 8500 véhicules électriques ou hybrides rechargeables sont immatriculés. "A chaque fois que j'ai eu à recharger à l'extérieur, j'ai toujours trouvé une borne", affirme Anthony, qui a récemment acquis un modèle électrique grand public.