Alerte à la pollution : les pétards interdits dès ce 2 janvier dans le Bas-Rhin

La pollution aux particules fines fait son grand retour. Dès ce 1er janvier, l'association ATMO a sonné l'alarme. En cause : la météo et certains types de chauffages, mais également les pétards et les feux d'artifice, dont l'usage dans le Bas-Rhin sera totalement interdit dès demain 2 janvier.

Plus aucun pétard dès demain dans le Bas-Rhin
Plus aucun pétard dès demain dans le Bas-Rhin © P. Dezempte
Ce mercredi 1er janvier 2020, l'association ATMO Grand Est, qui surveille la qualité de l'air, a déclenché la procédure d'alerte à la pollution atmosphérique dans le Bas-Rhin, ainsi que dans la région mulhousienne. Des émissions dues au chauffage ainsi que des conditions atmosphériques stables ont favorisé l'accumulation progressive de particules fines.

A Strasbourg, cette pollution a encore été renforcée par les feux d'artifice et les incendies du Nouvel an. Le secteur de l'Eurométropole affiche un indice de l'air "très mauvais" (de niveau 10), contre un niveau de 7 à 8 dans la région mulhousienne.  
 
Le niveau de pollution aux particules détecté à Strasbourg par ATMO Grand Est
Le niveau de pollution aux particules détecté à Strasbourg par ATMO Grand Est © Capture d'écran
 
Le niveau de pollution aux particules détecté à Mulhouse par ATMO Grand Est
Le niveau de pollution aux particules détecté à Mulhouse par ATMO Grand Est © Capture d'écran


Les pétards interdits dès demain

 
Demain, jeudi 2 janvier, les particules fines continueront à polluer la plaine d'Alsace, car "le temps froid et brumeux (...) ne permet pas la dissipation de cette pollution" explique la préfecture du Bas-Rhin dans un communiqué.   

De ce fait, dès ce 1er janvier, la préfecture a recommandé de ne plus allumer de pétards ni de feux d'artifice, "sources de pollution". Et à partir de demain jeudi 2 janvier, dès 6 heures du matin, leur usage sera totalement interdit. Cette mesure fait curieusement écho aux débats menés depuis quelques années en Allemagne, où des associations souhaitent voir les villes interdire définitivement les pétards et feux d'artifice du Nouvel an, pour cette même raison de pollution atmosphérique.  

Dès demain seront également interdits "l'utilisation du bois comme chauffage d'agrément dans les logements", ainsi que "tout brûlage de déchets verts à l'air libre."  Par ailleurs, les automobilistes devront réduire leur vitesse de 20 kilomètres par heure sur l'ensemble du réseau routier.


Des transports en commun à prix réduit


Pour inciter les automobilistes à laisser leur voiture au garage ce jeudi 2 janvier, des tarifications spéciales sont aussi prévues pour les transports en commun :
. à Strasbourg, un forfait journalier d'1,80 euros aux distributeurs et de 2 euros à bord des bus pour le réseau urbain, et un tarif réduit de 3 euros pour une journée de location d'un vélo Velhop.
. un aller-retour à 2,50 euros pour les bus du réseau 67
- dans l'agglomération mulhousienne, un ticket à 2 euros pour 24 heures sur le réseau Solea, et la gratuité pour les vélos Velocité. 


Des recommandations pour les personnes vulnérables


Pour les personnes les plus vulnérables à la pollution (femmes enceintes, nourrissons, jeunes enfants, aînés de plus de 65 ans, personnes asthmatiques ou souffrant d'insuffisances cardiaques ou respiratoires), des recommandations sanitaires sont à retrouver sur le site de l'ATMO Grand Est. Une permanence téléphonique au 03 88 37 37 37 leur est également proposée.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement