• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VIDEO - Alsace : l'artiste Tomi Ungerer est mort

Le célèbre artiste alsacien, ultra créatif et fantasque Tomi Ungerer est décédé dans la nuit de ce vendredi 8 au samedi 9 février 2019, au domicile de sa fille, à Cork en Irlande à l'âge de 87 ans.

Par CM et AR

Tomi Ungerer fait partie des Alsaciens les plus célèbres à travers le monde. Il a enchanté et agacé avec ses idées foisonnantes et souvent dérangeantes. Tomi Ungerer est décédé à Cork en Irlande pays d’où est originaire sa femme. Il avait 87 ans.

Né à Strasbourg en 1931, il a moins de 4 ans quand son père, fabricant d’horloges astronomiques, artiste et historien, décède. La famille s'installe à Wintzenheim (Haut-Rhin), au 12 rue Haussmann. Ecolier pendant la Seconde Guerre mondiale, il doit commencer les cours avec des chants nazis et comme tous les petits Alsaciens, ne doit plus parler français à l'école. Son prénom jugé insuffisamment germanique est changé en "Hans". 
 
 
Plus tard, dans les années 80, il se battra pour la préservation de l’identité alsacienne et du bilinguisme en Alsace.
 
Tomi Ungerer en 1978, en Suisse / © MAXPPP
Tomi Ungerer en 1978, en Suisse / © MAXPPP

Après la guerre, il rate son bac, voyage jusqu'en Laponie et finit par s'inscire aux Arts décoratifs. Il en est renvoyé pour indiscipline. Tomi Ungerer sillonne alors l'Europe en autostop ou sur des cargos comme marin. Puis, il part pour New York avec, selon la légende, 60 dollars en poche.
 

C'est là qu'il commence à travailler pour les plus grands journaux comme le New York Times pour lequel il fait des illustrations qui connaissent un grand succès. Il est tour à tour publicitaire, satiriste et dessinateur humoristique "pour adultes", sans oublier ses dessins érotiques et bien sûr ses livres pour enfants qui ont parfois donné lieu à des films, comme Jean de la Lune ou Les Trois Brigands. 
 
Tomi Ungerer en 1972 / © MAXPPP
Tomi Ungerer en 1972 / © MAXPPP

"Si mes livres pour enfants ont survécu, expliquait Tomi Ungerer à Télérama il y a quelques années, c'est parce qu'ils sont subversifs. Parce que je montre aux gamins comment se moquer des adultes. Ce ne sont pas des imbéciles, ils savent très bien d'où viennent les bébés mais ignorent d'où viennent les adultes. Comme je le disais il y a quelques ­années devant une convention de ­pédopsychiatres, il faut traumatiser les enfants pour leur donner une ­individualité."

"Pour moi, s'il devait y avoir un paradis, ce serait une bibliothèque
, confiait-il à l'AFP en 2016. Lui qui se définissait comme un "sans-bacho", s'étant "élevé par la lecture" et un "pessimiste joyeux".


Engagement contre la guerre et le racisme

Le 20 janvier 1992, une de ses sœurs décède dans la catastrophe aérienne du mont Sainte-Odile, il fonde alors une association d'entraide, Echo. Depuis 2007, Tomi Ungerer avait son musée au coeur de Starsbourg, Villa Greiner, près de la place de la République: près de 11.000 dessins et plus de 6.000 jouets en constituent le fonds permanent. Dessins pour enfants,  dessins érotiques ou politiques issus des donations faites dès 1975 par Tomi Ungerer à la ville de Strasbourg.
 
 
Affiches exposées au musée Tomi Ungerer de Strasbourg.
"Choice Not Chance", affiche contre la guerre du Vietnam.
"Black Power / White Power", Affiche contre le ségrégationnisme racial / © © Musées de la Ville de Strasbourg / Diogenes Verlag AG Zürich. Photo : Musées de la Ville de Strasbourg / Martin Bernhart/Mathieu Bertola
Affiches exposées au musée Tomi Ungerer de Strasbourg. "Choice Not Chance", affiche contre la guerre du Vietnam. "Black Power / White Power", Affiche contre le ségrégationnisme racial / © © Musées de la Ville de Strasbourg / Diogenes Verlag AG Zürich. Photo : Musées de la Ville de Strasbourg / Martin Bernhart/Mathieu Bertola

Dans quasiment tous les domaines, dessins, peintures, illustrations, il a laissé sa patte si reconnaissable parmi toutes. Son engagement contre le racisme et la guerre notamment était connu à travers des affiches qui ont participé à sa notoriété. 
 

Nul doute, qu'en parallèle des hommages locaux, de nombreux témoignages viendront de la planète entière pour cette célèbre et si attachante figure du monde de l'art.


A revoir, la bande-annonce des Trois Brigands

Et celle de Jean de la lune

 

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer