Alsace: deux anti-GCO au tribunal ce lundi matin 14 mai

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

Ce lundi 14 mai, deux militants anti-grand contournement ouest de Strasbourg sont convoqués devant la justice. Elle leur reproche d'avoir "entravé des travaux d'intérêts public et dégradé une machine". Un petit déjeuner de soutien était organisé ce lundi devant le tribunal d'instance de Strasbourg. 

Deux occupants de la ZAD (Zone à défendre) de Kolbsheim, membre d'Alsace Nature, doivent comparaître ce lundi devant le tribunal d'instance, à 8h30 à Strasbourg. La justice leur reproche d'avoir "entravé des travaux d'intérêts public et dégradé une machine". Cela s'est passé le 7 mars, en bordure de la départementale D93, entre Kolbsheim et Ernolsheim sur Bruche.



Les deux jeunes gens ont passé huit mois sur la zad. Ils s'étaient enchaînés sous un camion de forage pour éviter les travaux. C'est sans doute dans cette manoeuvre qu'ils auraient débranché ou arraché un câble. Ce matin, deux mois de prison avec sursis ont été requis contre eux, ainsi que l'interdiction de fréquenter les lieux en rapport avec le GCO, une mise à l'épreuve et 14000 euros d'amendes et de dédommagement. Le jugement sera rendu le 23 mai. 



Un rassemblement pour marquer une lutte collective

Le collectif qui se bat toujours pour que l'autoroute de contournement ne soit pas construite, a lancé un appel à soutien à la population dès 7h30 ce lundi 14 mai. Au programme devant le tribunal d'Instance de la quai Finkmatt à Strasbourg, un petit-déjeuner café-gâteau, façon auberge espagnole, où chacun rapporte quelque chose à partager. Prise de parole de différentes composantes du collectif, dont Alsace Nature et des zadistes de Kolbsheim avant la comparution des deux occupants de la Zad du Moulin. 











Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité