Attentat de l'Etat islamique à Moscou : Strasbourg a été visé par cette organisation en 2022 révèle le Premier ministre, Gabriel Attal

Lors d'un déplacement à Paris, lundi 25 mars, Gabriel Attal a rappelé que la France est toujours sous menace terroriste. Le Premier ministre a fait état d'au moins un projet d'attentat qui visait Strasbourg, en 2022, par la même branche qui a attaqué Moscou ce 22 mars.

Strasbourg (Bas-Rhin) était la cible d'un projet d'attentat, en 2022. C'est ce qu'a confirmé Gabriel Attal, lors d'un déplacement à Paris, ce lundi 25 mars. Le Premier ministre a également fait état de deux attaques déjouées sur le territoire français, depuis le début de l'année. 

En novembre 2022, sept personnes avaient été interpellées dans la ville alsacienne, rappelaient à l'époque nos confrères de franceinfo. Strasbourg avait déjà été visé par une attaque terroriste, lors du marché de Noël, le 11 décembre 2018. Un assaillant avait alors tué 5 personnes et blessé 10 autres.

Lors de son déplacement, le Premier ministre a précisé les contours de ces desseins potentiellement meurtriers, dont celui visant l'Alsace.

Plusieurs pays et sites européens visés

Le projet visant Strasbourg fait partie des "45 attentats déjoués depuis 2017", dont a parlé Gabriel Attal. "Les premiers éléments que nous avons à disposition attestent que la branche de l'État islamique qui a revendiqué l'attentat de Moscou, est une branche qui a développé plusieurs projets d'attentats visant des pays européens, notamment la France et l'Allemagne, ces derniers mois", a-t-il détaillé.

Une référence à l'attaque de Moscou (Russie) qui s'est produite vendredi 22 mars. 137 personnes ont péri, dans l'attaque du complexe artistique Crocus, par quatre terroristes de cette organisation. "Un projet visant la ville de Strasbourg avait notamment été identifié. Heureusement, nos services ont pu interpeller les personnes qui visaient (sic) de s'en prendre à la ville de Strasbourg et à ses habitants."

Autre conséquence de l'attentat dans la capitale russe, l'annonce de Gabriel Attal concernant les "000 militaires supplémentaires" disponibles, pour renforcer le dispositif Vigipirate "Urgence attentat". Il est de nouveau porté à ce niveau, le plus haut possible, depuis ce dimanche 24 mars.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité