• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bas-Rhin: disparition inquiétante d'un Strasbourgeois dans le secteur de Benfeld depuis le 2 avril

Franck Schaeffer a disparu depuis le 2 avril 2019 / © DR
Franck Schaeffer a disparu depuis le 2 avril 2019 / © DR

Franck Schaefer, un Strasbourgeois âgé de 26 ans, a disparu mardi 2 avril dans le secteur de Benfeld. Son téléphone portable a borné une dernière fois dans la commune de Kogenheim dans la nuit du 2 au 3 avril.

Par M.C.

Franck Schaefer, 26 ans, n'a plus donné de nouvelles depuis le mardi 2 avril 2019 au soir. Son téléphone a borné une dernière fois dans la commune de Kogenheim (Bas-Rhin), à proximité de Benfeld, dans la nuit du mercredi 3 avril entre 1h30 et 5h30. Cet homme, en couple et père d'un enfant âgé de quatre ans, conduisait une Citroën Saxo blanche immatriculé BW 065 FX. Sa voiture n'est pas dotée d'enjoliveurs et il manque le rétroviseur côté passager.
 

Originaire de Strasbourg, Franck Schaefer mesure 1,75 m environ, pour 90 kg, porte des lunettes de vue et a des tatouages sur le bras. Il était habillé d'un jogging bleu "FC Barcelone" le jour de sa disparition. Une disparition que sa mère trouve "incompréhensible". Elle avait vu son fils, qui travaille à son compte dans la ferraille, quelques heures avant. Et tout allait bien. "Il avait rendez-vous avec un ami du côté de Andlau et devait ensuite chercher son beau-frère au marché-gare de Strasbourg dans la nuit, vers 1h30", nous a-t-elle indiqué. Le lendemain, sa compagne fêtait son anniversaire. "Et il s'est toujours fait un point d'honneur d'être présent pour le lever et le coucher de son fils". 

La gendarmerie a ouvert une enquête pour disparition inquiétante et a effectué des recherches pour tenter de le retrouver. Un hélicoptère a été mobilisé. Deux battues ont également menées jeudi soir et samedi après-midi par sa famille, qui a ouvert un nouveau groupe Facebook (le premier a été désactivé lundi).

Toute personne qui détiendrait des informations à son sujet est priée de contacter le 17. 
 

 

Sur le même sujet

Maryléne Bergmann revient sur son titre de Miss Lorraine 1975

Les + Lus