Bertrand Cantat en concert à Strasbourg : “il a aussi le droit de continuer à vivre”

Les tags réalisés dans la nuit du mardi au mercredi et les affiches collées en protestation au concert, aux abord de la laiterie, ont été effacés sauf ceux-là. / © Anne-Laure Herbet. France 3 Alsace
Les tags réalisés dans la nuit du mardi au mercredi et les affiches collées en protestation au concert, aux abord de la laiterie, ont été effacés sauf ceux-là. / © Anne-Laure Herbet. France 3 Alsace

Françoise Nyssen, la ministre de la Culture est revenue ce mercredi matin sur une nouvelle annulation - en Ardèche - d'un concert de Bertrand Cantat. Alors qu'en dépit de nombreuses protestations, le chanteur se produira ce soir, veille de la journée des droits des femmes, à Strasbourg.

Par AR

[Article modifié à 19 heures avec ajout de la vidéo du collectif Acap]
La tournée de Bertrand Cantat connaît de nouvelles défections alors qu'il est reste programmé ce mercredi soir à la Laiterie de Strasbourg, veille de la journée internationale des droits des femmes. L'Ardèche Aluna Festival a retiré l'ex-leader de Noir Désir de sa programmation, prévue pour le 14 juin, face aux "manifestations et désistements de certains festivaliers et mécènes", a-t-il annoncé sur son site ce mercredi.
C'est à cette nouvelle déprogrammation que la ministre de la Culture Françoise Nyssen a réagi. "Je peux comprendre l'émotion. Il a payé, la justice a tranché. Il a aussi le droit de continuer à vivre. Je comprends que ce soit une forte émotion pour les femmes compte tenu de ce qu'il s'est passé." 

Cette annulation fait suite à l'annonce du conseil départemental de la Manche, mardi 6 mars, de retirer sa subvention au festival les Papillons de nuit, prévu en mai, en raison de la programmation de Bertrand Cantat tandis qu'une pétition signée par plus de 72.000 personnes réclame l'annulation de son concert. Sur Twitter, plusieurs internautes réclament un traitement équivalent pour la Laiterie, la salle de concert strasbourgeoise.

Par ailleurs, le concert prévu fin juillet au festival Les Escales de Saint-Nazaire a déjà été annulé. Une pétition circule contre sa programmation au festival Retro c trop, prévu cet été dans la Somme. Et une manifestation est déjà prévue pour sa date à Montpellier, le 12 mars


Et à Strasbourg ?

Un collectif strasbourgeois (ACAP - Anti Capitalisme Anti Patriarcat) et plusieurs associations ont interpellé la municipalité sur la venue de Bertrand Cantat à la Laiterie, en demandant l'annulation de ce concert. Au abord de la Laiterie, à Strasbourg, des affiches contre le concert de Bertrand Cantat ont été collées dans la nuit de mardi à mercredi, et des tags inscrits au sol, la mention “Remember Marie” en lettres rouges.


Rue89Strasbourg raconte comment plusieurs militantes féministes sont arrivées mardi soir vers 23 heures, bombes de peinture et pochoirs en main, pour taguer des slogans… jusqu’à ce que l’arrivée de la police mette fin à leur action. "Certains pensent encore que la mort de Marie Trintignant est de l'ordre de l'accident, alors que c'est pas le cas, explique Camille Fromonot, (...) on aimerait que Bertrand Cantat soit mis en difficulté."


La municipalité, un peu gênée aux entournures, ne suit pas. "C'est vraiment très compliqué d'interdire, explique Françoise Bey, adjointe au maire de Strasbourg en charge du droit des femmes, sinon on va interdire énormément de choses, on n'est pas dans un pays puritain non plus, mais il y a des actes graves dans la vie, où la personne qui les a commises doit se mettre en retrait." La Ville préfère mettre l'accent sur un contre-événement organisé ce mercredi soir, "une projection débat autour du film Jusqu'à la garde sur la violence conjugale contre les femmes. Nos valeurs et notre engagement nous y obligent."


Même son de cloche du côté de certaines associations, comme  pour qui, sans interdire, "on a le droit de dire qu'on ne doit pas oublier Marie Trintignant, et toutes les femmes qui comme elles ont été victimes de ces faits-là", rappelle Geneviève Louisadat, avocate et présidente de l'association Femmes Solidarité - Strasbourg.

Libéré en 2007, Bertrand Cantat a purgé plus de la moitié de sa peine après avoir été condamné à huit ans de prison par la justice pour les coups mortels portés en 2003 à sa compagne d'alors, Marie Trintignant.

Sur le même sujet

Record du monde du GPS Drawing à vélo

Les + Lus