• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Canicule à Strasbourg: “ici, au moins, il fait frais !”

Centre commercial climatisé Rivetoile et jets d'eau du parc de la Citadelle, les lieux frais à ne pas rater à Strasbourg en pleine canicule / © F. Grandon
Centre commercial climatisé Rivetoile et jets d'eau du parc de la Citadelle, les lieux frais à ne pas rater à Strasbourg en pleine canicule / © F. Grandon

Que faire quand il fait chaud? Où se reposer de la chaleur quelques heures gratuitement et en plein centre ville? Quelques passants racontent leurs déambulations pour se mettre à l'abri de la canicule. J'ai choisi trois lieux où il fait bon se rafraîchir.

Par Florence Grandon

Le thermomètre monte haut ce mardi 31 juillet: de 31 à 37 degrés dans le Bas-Rhin, 35 degrés à Strasbourg, et pas un souffle d'air en ville. Pour se rafraîchir, Météo-France conseille aux habitants de s'abriter quelques heures par jour dans des endroits publics climatisés ou rafraîchissant si leur lieu d'habitation est surchauffé. Je suis enceinte et cet été je supporte moins longtemps les grosses chaleurs que d'habitude. Alors je suis allée à la rencontre de gens qui ont les mêmes réflexes que moi en ce moment: se mettre à l'ombre et au frais quelques heures par jour pour respirer
 

Le matin au parc de la Citadelle

Jets d'eau au Parc de la Citadelle à Strasbourg / © F. Grandon
Jets d'eau au Parc de la Citadelle à Strasbourg / © F. Grandon

Stéphanie Gillig est assise à l'ombre d'un arbre, près d'une poussette vide. Elle profite de la chaude matinée, et la légère brise dans les feuilles ramène juste ce qu'il faut de fraîcheur. Elle est assistante maternelle à la Robertsau et aujourd'hui elle a emmené les deux enfants dont elle a la garde, âgés de 2 et 5 ans, ainsi que sa nièce de 14 ans, au Parc de la Citadelle. Les jets d'eau amusent beaucoup les trois enfants, qui courent dans l'eau avant de revenir trempés à l'ombre et de repartir de plus belle au soleil. "On est venu pour les jets d'eau aujourd'hui, c'est une sortie que j'aime beaucoup faire avec les enfants. Ils sont dehors mais n'ont pas chaud, et le matin il n'y a pas encore trop de monde. Après on rentre chez moi, je les fais manger et les petits font une sieste l'après-midi, ils sont généralement très fatigués", explique-t-elle.

On est venu pour les jets d'eau.

Avec cette chaleur, Stéphanie ferme les volets et les fenêtres de sa maison tous les matins à 8h. Au rez-de-chaussée, elle garde une température en-dessous de 25 degrés. "Mais je ne peux pas rester enfermée avec les enfants toute la journée. Alors on change de parc chaque jour. Jeudi dernier, nous étions au Parc de Pourtalès avec le Relais des Assistantes Maternelles de la Robertsau-Conseil des Quinze. Une animatrice a lancé l'idée cette année: on se retrouve à plusieurs assistantes maternelles certains jours, et elle organise des jeux pour tous les enfants. Là, elle avait prévu un parcours pieds nus avec de l'eau et des feuilles dans des bacs, ce sont de bons moments
Stéphanie Gillig rassemble les enfants dont elle a la garde à la fin de la matinée / © F. Grandon
Stéphanie Gillig rassemble les enfants dont elle a la garde à la fin de la matinée / © F. Grandon
 
Marie et sa fille Juliette jouent dans les jets d'eau, Parc de la Citadelle / © F. Grandon
Marie et sa fille Juliette jouent dans les jets d'eau, Parc de la Citadelle / © F. Grandon


Un peu plus loin, Marie Dorléans joue avec sa fille dans les jets d'eau. Juliette, 3 ans, rit beaucoup à chaque fois que sa mère la fait tourner dans l'eau. "C'est la première fois qu'on vient, explique Marie. J'en avais entendu parler, et hier, en allant au Parc de l'Orangerie, on a vu plein d'enfants et on a décidé de venir aujourd'hui. Et ce ne sera pas la dernière fois cet été: on va revenir !", dit-elle enthousiaste. "Nous habitons place d'Austerlitz, alors on se contentait du tout petit jet d'eau qui est devant chez nous, mais ce n'est pas adapté aux enfants. Ici c'est vraiment chouette et il y a de la place."


En fin de matinée au centre commercial

Mégane et son fils Ilhan, 3 mois, ont trouvé refuge au centre commercial Rivetoile / © F. Grandon
Mégane et son fils Ilhan, 3 mois, ont trouvé refuge au centre commercial Rivetoile / © F. Grandon

C'est un refuge pour quantité de mamans et de nourrissons. Le centre commercial Rivetoile, situé entre le conservatoire, la médiathèque Malraux et le cinéma UGC est idéalement placé. Et il offre un avantage non négligeable: la température est toujours comprise entre 26 degrés (maximum l'été) et 18 degrés (minimum l'hiver). Un lieu public tempéré idéal pour les petits qui risqueraient de se déshydrater facilement. Entre les magasins, on trouve des îlots de fauteuils et de coins jeux pour les enfants. Des toilettes propres équipées d'une table à langer. Et quelques restaurants. L'endroit est une ville miniature climatisée. 

Mégane a décidé de venir ici aujourd'hui à cause de la canicule. Son fils Ilhan, 3 mois, est encore petit. Elle s'assure régulièrement qu'il n'a pas trop chaud et qu'il dort paisiblement dans sa poussette. Elle en profite pour faire du shopping avec sa jeune belle soeur Delfin. Pendant ce temps-là, sa mère Zerrin pousse Ilhan dans les allées, tout doucement pour le bercer. "Ici, au moins, il fait frais", ajoute Zerrin.
 
Zerrin promène son petit-fils de 3 mois dans le centre commercial climatisé un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace
Zerrin promène son petit-fils de 3 mois dans le centre commercial climatisé un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace

Pour rafraîchir ce grand centre commercial, 12 rooftops (sortes de centrales de traitement de l'air) fonctionnent en permanence. Il s'agit de gros climatiseurs qui fabriquent de l'air froid grâce à plusieurs pompes à chaleur, de 10h à 21h tous les jours. Jules Mentrel est responsable technique sur le centre, il travaille pour Électricité de Strasbourg, prestataire pour Rivetoile. Il est chargé depuis le début de l'année 2018 de conseiller le centre commercial pour faire des économies d'énergies.
 
Trois des 12 rooftops (centrales de traitement de l'air) du centre commercial Rivetoile à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace
Trois des 12 rooftops (centrales de traitement de l'air) du centre commercial Rivetoile à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace


Jules Mentrel, responsable technique:

 

La climatisation du centre commercial se met en marche quand la température générale monte au-dessus de 26 degrés.

 
Mise en marche de la climatisation du centre commercial Rivetoile à Strasbourg

L'une des premières mesures qui a été mise en place cette année: ouvrir les portes du centre commercial le matin avant l'ouverture en été, pour rafraîchir les commerces et les lieux de passage, ce qui réduit légèrement la consommation de climatisation le matin. Et le centre a aussi décidé de monter la température à partir de laquelle les rooftops se mettent en marche. Désormais, c'est à 26 degrés qu'ils se déclenchent. Economies d'énergies mais aussi moins de choc thermique pour les visiteurs qui viennent du dehors, tout le monde est gagnant.

Seul problème détecté par Jules : les portes des sas restent souvent ouvertes une bonne partie de la journée, les visiteurs ne pensent pas à les fermer. Mais une extension future du centre commercial prévoit de remédier à ce problème, d'ici quelques années. En attendant, Jules Mentrel ferme lui-même, de temps en temps, ces multiples portes vitrées.
 
Jules Mentrel, responsable technique, ferme les portes du centre commercial Rivetoile pour éviter les pertes d'air climatisé, un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace
Jules Mentrel, responsable technique, ferme les portes du centre commercial Rivetoile pour éviter les pertes d'air climatisé, un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace

Stéphanie Beck, directrice du centre commercial Rivetoile, remarque aussi que le centre de désemplit pas en été. La fraîcheur du lieu aide à maintenir un bon niveau de fréquentation malgré les départs en vacances aux mois de juillet et août. "Certains jours, nous avons 4% de fréquentation en plus, d'autres c'est 16%, par rapport à l'an dernier. C'est difficile de savoir à quoi c'est dû, si c'est la météo qui influence les gens ou les périodes de soldes. Mais je pense que c'est certains jours un critère pour beaucoup" explique-t-elle. Pour l'anecdote, le centre commercial pourrait accueillir 8.877 personnes simultanément. Au-delà, les normes incendies ne seraient plus respectées et le centre serait obligé de filtrer les entrées. "Mais nous n'avons jamais eu plus de 3.000 personnes en même temps, et c'est surtout les jours avant Noël que nous avons ces pics de fréquentation", ajoute-t-elle.
 

En début d'après-midi à la médiathèque Malraux

La médiathèque Malraux / © F. Grandon
La médiathèque Malraux / © F. Grandon

C'est un autre havre de fraîcheur: dès l'entrée, les grands fauteuils gris invitent à la détente et à la lecture des magazines et des journaux. Certains y viennent travailler avec leurs cours ou leurs ordinateurs. Le wifi est disponible et le calme est de mise dans toute la médiathèque Malraux. Un endroit reposant, surtout fréquentés par des habitués aujourd'hui. Agnès François est assise avec son portable, elle a des démarches à faire et elle profite de la liaison internet et de la possibilité d'imprimer quelques pages.
 
Agnès François est venue à la médiathèque Malraux chercher un peu d'air frais et faire quelques démarches sur internet, un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace
Agnès François est venue à la médiathèque Malraux chercher un peu d'air frais et faire quelques démarches sur internet, un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace

Mais les lecteurs ne sont pas plus nombreux un jour de canicule, selon Gabrielle, documentaliste au département jeunesse. "On note juste un afflux de gens en fin d'après-midi, quand les activités se terminent au Docks d'été, juste en face", explique-t-elle. Sinon, les différents étages sont très calmes. Et pourtant, les offres de prêt de livres sont alléchantes: emprunt d'un nombre illimité de livres, CD et revues pour 8 semaines, et jusqu'à 10 DVD.
 
 

On choisit une nouvelle activité chaque jour.


"Emprunt illimité ?", Cécile n'en crois pas ses oreilles. Cette mère de famille de Dole est de passage à Strasbourg pour quelques jours. Elle est venue rejoindre son compagnon qui travaille à Strasbourg, et elle a décidé cette fois de prendre une carte d'abonnement à la médiathèque. Elle tient dans les bras Héloïse, 10 mois. Ses deux fils de 8 et 11 ans sont assis plus loin avec un livre dans les fauteuils. "Le petit appartement que mon compagnon loue pour pouvoir rester à Strasbourg la semaine est très petit, du coup on sort tous les jours et on choisit une nouvelle activité chaque jour", dit-elle.
 
Cécile vient emprunter des livres à la médiathèque Malraux avec sa fille Héloïse, un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace
Cécile vient emprunter des livres à la médiathèque Malraux avec sa fille Héloïse, un jour de canicule à Strasbourg / © Florence Grandon / France 3 Alsace

Autres lieux frais à visiter un jour de canicule

Le musée historique de la ville de Strasbourg: selon Cécile, il est "frais et intéressant, une belle sortie à faire avec des enfants".

Le Parc de l'Orangerie, Stéphanie Gillig y va souvent: "à l'ombre, il y a de l'air, c'est aussi un des endroits où j'aime emmener les enfants, le matin, quand il ne fait pas encore trop chaud".

Les cinémas. Certains ont des séances à partir de 10h le matin et des espaces de restauration pour rester au frais après une séance.

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus