• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Césars 2019 : Sacré meilleur acteur pour son film “Guy”, Alex Lutz rend hommage à Strasbourg dans ses remerciements

Alex Lutz est sacré pour son art de la métamorphose. / © Photo MaxPPP/Franck Castel
Alex Lutz est sacré pour son art de la métamorphose. / © Photo MaxPPP/Franck Castel

Le comédien et réalisateur strasbourgeois Alex Lutz a remporté vendredi 22 février le César du meilleur acteur pour sa performance impressionnante dans son propre film, "Guy". Il a fait coup double avec le César de la Meilleure musique originale. Le Colmarien Clément Cogitore n'a pas été honoré.

Par Noémie Gaschy

Alex Lutz n'en finit plus de grimper. Bien installé à la télévision grâce à son personnage de Catherine qu'il incarne depuis 2011 sur Canal Plus - une secrétaire snobe dans le célèbre duo satirique "Catherine et Liliane" qu'il forme avec Bruno Sanches - le Strasbourgeois est aujourd'hui reconnu au cinéma. Sacré meilleur acteur vendredi 22 février, salle Pleyel à Paris lors de la 44e cérémonie des César, il a décroché l'une des plus prestigieuses récompenses du cinéma français.

Bluffant de talent dans le rôle d'un chanteur "has been" qu'il a joué en se vieillissant de trente ans, Alex Lutz s'affirme comme un maître de la métamorphose en plus de son statut de fer de lance de la nouvelle génération d'humoristes. "Bouleversé et très ému" à l'issue de la cérémonie, il confiait apprécier particulièrement la métamorphose et les portraits, un "exercice" dont il s'est dit "fan", et expliquait devoir "beaucoup" à son personnage, Guy Jamet : "Il a un appétit, un courage, une liberté que je lui envie un peu. Il serait très content de ce prix, en faisant croire que cela ne lui fait rien".
 
 

Alex Lutz pense à Strasbourg

De l'émotion et des hommages, où l'Alsace et Strasbourg étaient bien présentes. Au moment de monter sur scène pour chercher son trophée, le comédien de 40 ans a réservé ses premiers mots "aux gens avec lesquels il a commencé" dans la capitale alsacienne et à son ami d'enfance, le Strasbourgeois Tom Dingler, présent dans la salle. Une façon de remercier le TJP de Strasbourg où il a fait ses classes dès 17 ans au sein de la compagnie de Pascale Spengler. Le monde de la culture alsacienne n'a pas tardé à réagir, Alain Fontanel, 1er adjoint au maire de Strasbourg, saluant "un pur et grand talent strasbourgeois".

 


Pas de "Guy 2"

Déjà récompensé par le Molière de l'humour en 2016, Alex Lutz joue sur plusieurs tableaux, tantôt acteur, tantôt scénariste, devant et derrière la caméra. Il vit son heure de gloire avec "Guy", qui n'a pourtant pas fait se déplacer les foules et n'a compté que 200.000 entrées. Un film qui n'aura pas de suite : "Il n'y aura pas de "Guy 2", mais je fais quelques chansons du film sur scène", déclarait l'artiste vendredi soir. Ponctuellement, il incarne Guy Jamet sur scène lors de quelques concerts avec un répertoire de chansons spécialement créées pour le long métrage.

L’artiste et réalisateur originaire de Colmar, Clément Cogitore, nominé à deux reprises dans la catégorie meilleur film de court-métrage pour  Braguino et Les Indes galantes, est lui reparti bredouille. 
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

toute l'actu théâtre

Sortie du livre sur l'affaire Lambert : le docteur Eric Kariger invité du 12/13

Les + Lus