Cet article date de plus de 5 ans

Des chauffeurs de taxi condamnés à des amendes aujourd'hui par le tribunal correctionnel de Strasbourg suite à des violences commises en juin dernier contre des chauffeurs Uberpop

De 1000 à 3000 euros d'amende, c'est la peine prononcée ce vendredi par le tribunal correctionnel de Strasbourg contre des chauffeurs de taxis bas-rhinois. En juin dernier, ils avaient participé à des guet-apens et des actes de violence contre des chauffeurs UberPop. Une relaxe a été prononcée.  
Toute la scène avait été filmée et la vidéo mise en ligne. Le syndicat des artisans taxis justifiait cette action et confirmait aussi qu'il y en avait eu d'autres similaires dans l'agglomération de Strasbourg. L'objectif était de décourager les chauffeurs UberPop. Trois plaintes avaient alors été déposées et l'affaire portée devant le tribunal. Douze prévenus comparaissaient devant la justice, âgés de 25 à 43 ans. La moitié étaient déjà connus de la justice.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société