• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : inauguration d'Emmaüs Connect pour combattre “l'illettrisme numérique”

20% des Français ne savent pas créer un compte email ou faire une démarche en ligne (photo d'illustration). / © MAXPPP. Guillaume Bonnefont
20% des Français ne savent pas créer un compte email ou faire une démarche en ligne (photo d'illustration). / © MAXPPP. Guillaume Bonnefont

Maîtriser l'informatique devient indispensable pour les démarches administratives ou la recherche d'emploi. Or, un Français sur cinq est encore ce qu'on appelle un "illettré du numérique". Emmaüs Connect, inauguré ce mercredi 13 mars à Strasbourg, veut donner accès au numérique aux plus démunis.

Par Sabine Pfeiffer

Manipuler une souris, faire un copié-collé ou remplir un formulaire sur internet... Des gestes quasi automatiques et quotidiens pour une grande majorité d'entre nous. Et d'une nécessité vitale pour espérer s'intégrer à la société moderne"On s'est rendu compte que 20% des Français, soit 13 millions d'entre nous, ne savent pas du tout cliquer, créer un compte email ou faire une démarche en ligne. Et quand on ne sait pas faire ça, on a moins accès à l'information (…), aux services publics, et donc on a une vie qui est limitée" explique Mounir Mahjoubi.

Le secrétaire d'Etat au Numérique était à Strasbourg ce mercredi 13 mars pour inaugurer le nouvel espace de formation "Emmaüs Connect" destiné aux demandeurs d'emploi. Situé dans le quartier de la gare, l'association y proposera des formations numériques personnalisées, pouvant aller de deux à trois heures jusqu'à une trentaine. Avec pour objectif de "mettre le numérique au service de l'insertion de 1.000 Strasbourgeois en 2019".

 

Le numérique indispensable pour trois emplois sur quatre

Une formule éprouvée depuis six ans déjà, auprès de 37.000 bénéficiaires en France. C'est le premier espace du genre à Strasbourg, le douzième du pays. Le lieu inauguré ce mercredi matin sera véritablement opérationnel à partir de juin. L'association Emmaüs n'est pas seule à porter ce projet. Emmaüs Connect est largement soutenu par la municipalité de Strasbourg, mais également par SFR qui, grâce à des dons en nature, permet à l'association de proposer à ses bénéficiaires nouvellement initiés au numérique d'avoir accès à un ordinateur, à la téléphonie ou à internet à prix solidaire. "Ce qui est très beau, c'est que ce lieu est rendu possible grâce à une association qui a rencontré des élus locaux qui ont rencontré des collectivités, qui ont rencontré des services nationaux de l'Etat, et des opérateurs sociaux, et que tous ensemble ont proposé cette solution", se réjouit Mounir Mahjoubi.
 


Autre partenaire : Pôle emploi. Qui rappelle que 75% des emplois nécessitent la maîtrise de compétences numériques. En avant-première, avant l'ouverture officielle et sous forme de test, Emmaüs Connect Strasbourg a déjà proposé une formation de quinze jours à des personnes en situation précaire et demandeuses d'emploi, afin de leur permettre d'acquérir plus d'autonomie dans toutes leurs démarches numériques quotidiennes. Près de 400 demandeurs d'emploi du Bas-Rhin pourront bénéficier de ce type de formation dès cette année. Ce partenariat a déjà fait ses preuves dans les Hauts de France, où le taux de satisfaction dépasse les 93%.
 
 

On recherche des bénévoles

"L'exclusion numérique n'est pas une fatalité" affirme Jean Deydier, directeur d'Emmaüs Connect. "L’impact de nos projets démontre qu’il est possible de faire gagner leur autonomie numérique aux personnes les plus précaires." Mais au vu du nombre de personnes concernées, il y a urgence. En poste depuis deux ans, le secrétaire d'Etat au numérique a pris conscience que l'inclusion numérique de tous est la condition sine qua non de la réussite de l'évolution du numérique en France.

"J'étais certain depuis le début que c'était un sujet important, mais aujourd'hui j'ai compris que c'était primordial", explique Mounir Mahjoubi. "On ne peut pas faire les start ups de demain, on ne peut pas faire la transformation numérique des PME, de toute notre économie, (…) des services publics, (…) de la sécurité de notre Etat, si on ne commence pas par former ceux qui en sont le plus loin. (…) La chance que j'ai, c'est d'aller célébrer ce genre de lieu à travers tout le territoire. Depuis un an, nous avons une stratégie nationale pour l'inclusion numérique. Et le but, c'est de mobiliser encore plus d'argent et de personnes pour s'assurer que des lieux comme ça, il y en ait des milliers en France."

Dans l'immédiat, Emmaüs Connect Strasbourg recherche encore de nombreux bénévoles de tous âges, afin de l'aider à faire face à toutes les demandes d'initiation au numérique, auxquelles l'association devra répondre dès le mois de juin dans la capitale alsacienne.

Sur le même sujet

Sébastien Levret sauveur d'insectes

Les + Lus

Les + Partagés