Coronavirus : mort de Bernard Stalter, président de la Chambre des métiers d'Alsace, du Grand Est et de France

Bernard Stalter, une grande figure régionale et nationale de l'artisanat, a été emporté par le covid19, ce lundi 13 avril 2020. Coiffeur de métier, il était devenu l'ardent défenseurs des artisans. Conseiller régional, il présidait la Chambre des métiers d'Alsace, du Grand Est et de France. 

Bernard Stalter est mort le lundi 13 avril du coronavirus
Bernard Stalter est mort le lundi 13 avril du coronavirus © France Télévisions
Le monde de l'artisanat comme celui de la politique sont sous le choc. Un choc immense. l'Alsacien Bernard Stalter que l'on savait touché par le coronavirus depuis quelques semaines, a succombé ce lundi de Pâques, à l'hôpital civil de Strasbourg, où il était placé en réanimation, à l'âge de 63 ans. Coiffeur de profession, il était devenu président de la Chambre des métiers d'Alsace, du Grand Est et de France et conseiller régional. 

Bernard Stalter avait été élu en 2016 pour cinq ans président de CMA France tout en présidant la Chambre régionale de métiers du Grand Est et d'Alsace.  En 2017, il avait été élu à la vice-présidence de l'Union européenne de l'artisanat et des PME (UEAPME). Il était aussi à la tête de l'Union nationale des entreprises de coiffure (Unec) depuis 2014 et de la Confédération nationale des métiers de service (CNAMS) depuis septembre 2018.  Il siégeait également à la région Grand Est en tant que conseiller régional délégué à l'artisanat. Bernard Stalter avait quitté l'école à 14 ans, puis avait ouvert son premier salon de coiffure à Brumath en 1993. 
 
Bernard Stalter, lors d'un coucours, en 2019
Bernard Stalter, lors d'un coucours, en 2019 © Jérôme Gosset, France Télévisions

La mort de cet homme, apprécié et aimé, déclenche de très nombreuses réactions, tant de la part des élus que de la profession. Roland Ries, le maire de Strasbourg se dit consterné : "Je viens d’apprendre avec consternation le décès de Bernard Stalter, Président des chambres des Métiers d’Alsace, du Grand Est et de France.  Mes toutes premières pensées vont naturellement à sa famille et ses proches à qui je présente mes plus sincères condoléances. Bernard Stalter était un passionné. Passionné de coiffure d’abord, son métier premier qu’il n’a jamais cessé d’exercer. Passionné d’artisanat ensuite et ici encore il était plus que dévoué à ses missions qu’il a d’ailleurs souhaité poursuivre jusqu’au bout. Bernard Stalter, par cet engagement exceptionnel, aura fait rayonner l’excellence de l’Alsace au-delà des frontières pendant plus de 20 ans."


De son côté, Jean Rottner, le président de la région Grand Est déclare "perdre un ami" en la personne de Bernard Stalter, qui a tant donné à l'artisanat. 
Pour le président de l’Eurométropole de Strasbourg, Robert Herrmann, la mort de Bernard Stalter est "impensable": "il aura consacré sa vie à l’artisanat et à l’apprentissage, défendant sans relâche cette double cause à toutes les échelles, locales, régionales et nationales. Bernard Stalter s’en est allé aujourd’hui, rejoignant le tragique cortège des victimes du covid19.(...) Malgré les nouvelles préoccupantes qui nous parvenaient de son épouse Agnès depuis deux semaines, toute complication nous semblait impensable, invraisemblable.Nous avons été nombreux à penser à lui, à le soutenir durant cette épreuve, essayant de conjurer autant que possible par nos vœux de prompt rétablissement une issue funeste. Mes pensées et ma plus vive compassion vont à son épouse Agnès, à leurs enfants, à leurs proches et aux collaborateurs de Bernard. Tu nous manqueras ! ».

Fabienne Keller perd "un ami et un homme de coeur" 
"Mon médecin m'a diagnostiqué #Covid-19, je vais bien", avait posté le célèbre coiffeur, dont les belles moustaches étaient presque aussi célèbres que lui "Je suis les instructions et reste chez moi", avait-il annoncé le 20 mars sur sa page Facebook. Il disait continuer "à travailler en contact avec (s)es équipes de Paris, du Grand Est et d'Alsace pour poursuivre le combat pour et avec les artisans".

Le ministre de l'économie et des finances, Bruno Lemaire se joint aux hommages rendus. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie artisanat
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter