Coronavirus : le Parlement européen de Strasbourg transformé en centre de dépistage du covid19

Le Parlement européen de Strasbourg devrait devenir, le temps de la crise sanitaire, un centre de dépistage du covid19. C'est ce qu'a annoncé la secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Amélie de Montchalin, ce lundi 6 avril.
Le Parlement européen de Strasbourg
Le Parlement européen de Strasbourg © Cathy Dogon / Max PPP
En pleine tempête du Coronavirus, toutes les mains tendues sont les bienvenues. Le président du Parlement européen David Sassoli, a ainsi déclaré début avril, mettre à disposition des locaux des institutions européennes de Strasbourg, dans le cadre de la lutte contre le covid19. Quant à l'usage qu'il serait fait du bâtiment mis à dispostion, à Strasbourg, rien n'est encore définitif, ce mardi en fin de matinée. Mais la piste la plus probable serait d'en faire un centre de dépistage du coronavirus, le temps de cette crise sanitaire. C'est ce qu' a annoncé la secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Amélie de Montchalin, ce lundi 6 avril.


Créer un centre de dépistage du covid19, là où bat le coeur de l'Europe

Habituellement, les sessions parlementaires se déroulent à Strasbourg, une fois par mois, pendant une semaine. Mais depuis la pandémie, les députés européens ne migrent plus vers la capitale alsacienne. Ces bâtiments sont donc disponibles et pourraient accueillir un centre de dépistage du covid-19. Car le dépistage, en vue du déconfinement, est la prochaine grande étape que l'Europe doit affronter. 

"Nous avons rendu possible avec le président David Sassoli que le Parlement européen fasse de ses bâtiments strasbourgeois, le temps de la crise, un centre de dépistage et un centre de consultations covid-19", a déclaré la secrétaire d'Etat à nos confrères des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA), lors d’une interview.

Après avoir, dans un premier temps, mis à disposition de la ville de Bruxelles, le centre de soins du Parlement européen de la capitale belge ainsi que sa flotte de véhicules, le président du Parlement européen, l'Italien David Sassoli propose  les locaux de Strasbourg, tout comme ceux du Luxembourg, dans le plan de lutte contre le coronavirus.

 
Le bâtiment Pierre Pflimlin du PE de Strasbourg, va probablement accueillir un centre de dépistage Covid 19
Le bâtiment Pierre Pflimlin du PE de Strasbourg, va probablement accueillir un centre de dépistage Covid 19 © Grégory Fraize / France Télévisions

C'est l'IPE 3, le bâtiment Pierre Pflimlin qui pourrait servir de centre de dépistage covid. Selon le service de communication du Parlement européen, c'est un bâtiment qui a l'avantage d'être facile à  isoler, il n'a pas trop d'entrées et offre une grande superficie. Au rez-de-chaussée, un grand espace pourrait servir de hall d'accueil ou de salle d'attente, dans le respect des distances de sécurité et gestes barrières. Tout autour et dans les étages, des bureaux et des open spaces pourraient facilement être transformés pour accueillir des lits, si besoin. 
 
"L'idée a été formulée il y a huit jours" explique Alain Fontanel, premier adjoint au maire de la capitale européenne."Le président du Parlement européen a appelé le maire de Strasbourg pour lui proposer, comme un acte de solidarité, que les bâtiments des institutions européennes soient mis à disposition, dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Nous avons travaillé ensemble, avec la secrétaire d'Etat entre-autres, au meilleur usage à en faire, en fonction des besoins. Chaque ville qui héberge des institutions à des besoins spécifiques. Ailleurs ce sera un centre d'accueil pour sans-abris, pour Strasbourg, nous avons eu l'idée d'un centre de dépistage. Le choix s'est porté sur le bâtiment Plimlin, parce qu'il est distant des autres. Il sert essentiellement aux traducteurs" continue Alain Fontanel "il peut être facilement adapté et de façon durable."
 
L'entrée du bâtiment Pierre Pflimlin
L'entrée du bâtiment Pierre Pflimlin © Grégory Fraize / France Télévisions


Pas de date d'ouverture prévue 

"Il est encore trop tôt pour parler d'une date d'ouverture" prévient Alain Fontanel. "Mettre en place un centre de dépistage nécessite une logistique conséquente. Il faut garantir la sécurité du voisinage, ne pas créer de gêne par des flux de circulation et éliminer toute crainte. Ce projet s'inscrit dans une réflexion plus globale de test à grande échelle. Car il y aura plusieurs centres de test dans le département, où différents laboratoires vont être amenés à faire du dépistage, comme cela a déjà commencé, depuis plusieurs jours. Le bâtiment Pflimlin est un élément de plus, qui vient compléter le disposittf qui se met en place à Strasbourg. C'est un réseau de centres de test qui associe laboratoires publics et privés"
 
Le bâtiment Pflimlin au coeur des Institutions européennes de Strasbourg
Le bâtiment Pflimlin au coeur des Institutions européennes de Strasbourg © Capture d'écran / Google Maps
 

Le bâtiment Pflimlin est en forme de coeur, c'est un symbole fort -Alain Fontanel, 1er adjoint au maire de Strasbourg

 

Avec qui et pour qui ? 

A priori, cela devrait être du personnel local, qui travaillerait dans ce centre de dépistage et de diagnostic. Ne viendraient sur ce site que des personnes en possession d'une prescription médicale. Mais tout cela sera précisé dans le cadre de la stratégie nationale de déconfinement. Pour l'heure, discussions et réflexions sont en cours pour agir aux mieux."C'est un acte fort qui s'inscrit dans le cadre de la solidarité de nos voisns européens. C'est un effort à faire ensemble et cela montre une responsabilité à l'échelle européenne." 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
institutions européennes politique coronavirus/covid-19 europe santé société