CTS : à Strasbourg, des amendes plus chères et des contrôleurs plus nombreux

Plus de contrôleurs, parfois en civils, amendes plus élevées : la CTS lutte contre la fraude
Plus de contrôleurs, parfois en civils, amendes plus élevées : la CTS lutte contre la fraude

La Compagnie des transports strasbourgeois a décidé de l'annoncer haut et fort : elle renforce son dispositif de lutte contre la fraude. Augmentation de l'effectif des contrôleurs, augmentation du tarif des amendes, contrôleurs en civil, caméra-piéton à l'essai, le tout à compter du 1er décembre.

Par Anne-Laure Herbet

Quatre millions d'euros, c'est le montant estimé par la CTS de la fraude en 2016. Du coup, la Compagnie des Transports Strasbourgeois l'annonce haut et fort : elle renforce son dispositif de lutte contre la fraude. Un dispositif déjà repensé à la fin des années 2000 et qui a permis une baisse significative du nombre de fraudeurs.
Evolution du nombre de fraudeurs à Strasbourg
Evolution du nombre de fraudeurs à Strasbourg

Pour autant, la fraude coûte cher à la CTS. Du coup, elle annonce le reforcement de son dispositif à compter du 1er décembre. A commencer par l'augmentation du nombre de contrôleurs, + 33%, qui pourront intervenir en civil et plus seulement dans les rames mais aussi à quai. Augmentation aussi du tarif des contraventions : +18%, il coûtera désormais, entre autre, 60 euros de monter dans un tram ou un bus sans titre de transport. Enfin, durant six mois, les contrôleurs seront équipés de caméra-piéton en test. L'objectif est de lutter contre les incivilités.

 

La CTS met en place un nouveau dispositif de lutte contre la fraude by Aymeric Robert on Scribd

 

Sur le même sujet

Laurent Baheux présente « 50 nuances de lion » au festival de photo de Montier-en-Der

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne