Déconfinement : les abandons de chiens et chats repartent à la hausse, alerte la SPA de Strasbourg

Avec la sortie du troisième confinement du mois de mai et le retour à une situation plus normale, les gens recommencent à abandonner leurs animaux de compagnie. La Société protectrice des animaux (SPA) de Strasbourg sonne l'alarme, alors que ses chenils se remplissent à nouveau de chiens et chats.

Vador, âgé de 5 ans, cherche une famille aimante...
Vador, âgé de 5 ans, cherche une famille aimante... © Grégory Fraize, France Télévisions

Pendant le confinement, les animaux restaient à la maison, à tenir compagnie à leur famille restée en télétravail. Ils étaient une bonne excuse pour permettra à ces familles de sortir un peu, via les promenades mentionnées en attestations dérogatoires. Et puis, le moral était bas : c'était bien d'avoir un compagnon à quatre pattes avec soi...

Ce n'est plus tellement d'actualité avec le déconfinement. Et les abandons repartent à la hausse. Une situation dénoncée par la Société protectrice des animaux (SPA) de Strasbourg (Bas-Rhin). Elle tenait ses traditionnelles portes ouvertes ces samedi 5 et dimanche 6 juin 2021, pour faire adopter ses pensionnaires et recruter des bénévoles (les précédentes avaient été annulées à cause du covid).

L'occasion d'engranger des fonds auprès des badauds venant découvrir les frimousses des chiens et chats attendant de trouver une nouvelle famille. Mais aussi et surtout de faire adopter ces animaux... et trouver des bénévoles (promenade, nourrissage, etc.) en plus. Il y en a jusqu'à 800 à tourner chaque année au chenil de la SPA dans le quartier Cronenbourg (derrière Ikéa, voir sur la carte ci-dessous), mais seule une petite centaine vient avec régularité.
 


La "vie d'avant" a donc repris : travail en présentiel, départs en vacances de nouveau possibles... Parfois aussi perte d'un emploi, entraînant l'impossibilité de subvenir aux besoins de son animal. Près de 50 chiens dorment actuellement au chenil (sans oublier une centaine de chats).

À titre de comparaison, les 112 places d'hébergement ne contenaient que... 17 chiens pendant l'été 2020. La période estivale actuelle est propice aux abandons, et l'association est dans l'expectative : elle ne sait pas s'il y aura vraiment beaucoup de départs en vacances.
 

Des chiens attendent leurs futures familles derrière les grilles.
Des chiens attendent leurs futures familles derrière les grilles. © Jérôme Gosset, France Télévisions


Cette période estivale se confond avec la fin du printemps, où nombre de naissances de chatons et chiots ont lieu. C'est souvent un moment crucial pour la SPA de Strasbourg (indépendante de la SPA nationale), qui veut avoir le plus d'adoptions - sous conditions - possibles avant de se faire déborder.
 


Et parmi ceux-ci, Vador. Un chat qui adore se dépenser... et recevoir des câlins. Âgé de cinq ans, il est arrivé au refuge le 30 mars 2021, et il ferait la joie de la personne qui accepterait de le prendre sous son aile. Pourquoi pas vous ?
 

Vador le chat adore les câlins...
Vador le chat adore les câlins... © Grégory Fraize, France Télévisions


Si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à contacter la SPA de Strasbourg par téléphone (03 88 34 67 67), courriel (accueil@spa-strasbourg.org), ou directement via Facebook.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature société