Emmaüs veut éradiquer le chômage de longue durée dans la vallée de la Bruche

L’antenne Emmaüs de Mundolsheim (Bas-Rhin) œuvrait jusqu’ici à l’insertion des personnes en situation de précarité via la récupération et le recyclage d’objets. Elle mise maintenant sur l’agriculture avec pour objectif d’éradiquer le chômage de longue durée dans la vallée de la Bruche.

Les apprentis agriculteurs viennent d'horizons professionnels bien différents.
Les apprentis agriculteurs viennent d'horizons professionnels bien différents. © G. Bertrand / France Télévisions
Première récolte de pommes de terre dans un champ de Saulxures (Bas-Rhin) pour les apprentis agriculteurs embauchés par l’antenne Emmaüs de Mundolsheim. Ils sont les pionniers du nouveau et ambitieux projet développé par l’association. Elle mise sur l’agriculture pour aider les personnes en réinsertion.

Emmaüs a pu semer 5000 plants de pommes de terre grâce à la communauté de communes de la Vallée de la Bruche qui a mis à disposition un terrain de 12 hectares. Les huit cultivateurs sont des salariés en insertion qui viennent tous de la vallée. Chacun a connu des périodes difficiles, le chômage de longue durée, des parcours chaotiques. L'un est un ancien bûcheron, il y a aussi un maçon, une secrétaire, un saisonnier. Des horizons divers mais avec un besoin commun : celui de s'en sortir. "J'ai travaillé en usine, en vente, j'ai suivi des formations, j'ai eu du travail, mais pas en continu" témoigne Malika, l'une des bénéficiaires du programme qui n'a pas travaillé pendant deux et qui se dit épanouie dans cette nouvelle activité en lien avec la nature.

Malika et ses collègues ne pourront rester que deux ans au maximim mais pourront bénéficier de formations afin de les aider à se relancer dans un projet professionnel. "Il y a ici des personnes qui ont été déclassées, dévalorisées, ce qui entraîne un problème de reconnaissance", analyse Eric Mathern qui encadre le groupe.
 

Ici, on les remet en marche, on les valorise avec ce qu'ils connaissent et ce qu'ils savent faire. La motivation et l'envie suivent.

Eric Mathern, encadrant Emmaüs Mundolsheim

Eradiquer le chômage de longue durée

Emmaüs Mundolsheim fourmille déjà d'idées pour développer encore son projet en faveur de la réinsertion. L'installation d'un centre d'accueil pour les détenus en fin de peine est déjà annoncée pour 2022, dans une villa abandonnée mise à disposition par la communauté de communes. Des développements vers l'apiculture, l'élevage et la vente de produits transformés sont également à l'étude. "Nous sommes persuadés que dans la vallée de la Bruche, comme d'ailleurs sur n'importe quel territoire, il y a des centaines voire des milliers d'activités qui ne sont aujourd'hui pas pourvues par le secteur marchand ou les collectivités, constate Thierry Kuhn, le directeur d'Emmaüs Mundolsheim. On peut aller chercher sur le terrain de la transition écologique, dans les activités sociales ou solidaires, et cela peut donner de l'emploi aux chômeurs de longue durée".

Thierry Kuhn y croit et voit déjà ses apprentis paysans trouver de l'emploi dans les secteurs du numérique, des mobilités, des services, de l'agriculture. Avec un objectif audacieux : éradiquer le chômage de longue durée dans la vallée de la Bruche d'ici 5 ans.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société agriculture économie emploi