En attendant le TGV, le premier train de nuit Berlin-Paris fait son retour à Strasbourg

Tôt le matin, ce mardi 12 décembre 2023, le premier train de nuit entre Berlin et Paris s'est arrêté à Strasbourg (Bas-Rhin). Une première étape dans le retour des liaisons ferroviaires directes entre les deux capitales, en attendant la fameuse ligne TGV.

Il était 6h10 ce mardi 12 décembre quand un train de nuit est entré dans la gare de Strasbourg. Et pas n'importe lequel, car il s'agit du premier entre Berlin et Paris depuis la fermeture de la ligne en 2014. Le train était parti de la capitale allemande la veille au soir et a rejoint Paris en fin de matinée.

Sur le quai, plusieurs élus locaux attendaient la locomotive avec excitation, le sourire aux lèvres. Ce train, dont une rame arrivait de Vienne, en Autriche, concrétise le retour des lignes de nuit en France et en Europe.

"C'est un moment de grande satisfaction de voir ce train arriver à Strasbourg, le nœud ferroviaire de l'Europe. C'est un vœu qui se réalise ce matin en attendant des fréquentations quotidiennes et de jour. C'était loin d'être gagné mais les élus locaux et nos homologues allemands se sont battus pour ça", se réjouit Pia Imbs, la présidente de l'Eurométropole de Strasbourg.

Pour l'instant, trois liaisons par semaine sont prévues entre les deux capitales. Les mardis, jeudis et samedis soir, un train partira de la gare de l'Est de Paris à 19h12 et s'arrêtera à 23h42 à Strasbourg avant d'arriver à la gare de Berlin Südkreuz le lendemain matin à 8h19.

Dans l'autre sens, des trains partent de la gare berlinoise à 20h26 les lundis, mercredis et vendredis. Arrivée prévue à Strasbourg le lendemain matin à 5h44 puis à Paris à 10h24. Pour le tracé entre Strasbourg et Berlin, les tarifs démarrent à 80 euros. 

Si l'affluence le permet, la compagnie autrichienne ÖBB, pionnière dans le retour des trains de nuit en Europe avec ses Nightjet, compte rendre la liaison quotidienne. "Je pense le train de nuit et la ligne à grande vitesse seront naturellement des alternatives opérationnelles et concrètes. Et ça, ça renforce la place de Strasbourg au cœur de l'Europe", ambitionne Alain Jund, vice-président écologiste de l'Eurométropole.

Le Nightjet avant le TGV

Car ce train de nuit n'est qu'un premier pas avant le déploiement d'une ligne à grande vitesse directe entre Paris et Berlin, promise depuis de longues années et source de divisions entre élus lorrains et alsaciens. Les premiers plaidaient pour un passage du TGV à Sarrebruck, au pied de la Moselle, les autres pour un arrêt à Strasbourg, capitale européenne.

Un lien humain entre la France et l'Allemagne et un projet européen passe forcément par Strabourg

Clément Beaune

Ministre des Transports

Le 1er septembre 2023, sur le plateau de France 3 Alsace, le ministre des Transports Clément Beaune avait finalement annoncé que cette ligne passera bien par Strasbourg. "On va avoir un train de jour qui va arriver dans quelques mois. Je me bats pour qu'il passe aussi par Strasbourg le plus rapidement possible. On l'obtiendra. Un lien humain entre la France et l'Allemagne et un projet européen passe forcément par Strabourg", a répété le ministre des Transports Clément Beaune juste avant de remonter dans le train pour Paris.

Les premiers TGV qui passeront par la capitale alsacienne sont attendus pour l'horizon 2025 ou 2026. D'ici-là, pour rejoindre Berlin depuis Strasbourg, ce sera en pyjama, dans un train de nuit.