VIDEO. Strasbourg : une Lune géante prend ses quartiers dans la cathédrale

C'est l'une des oeuvres les plus originales et saisissantes à découvrir à l'occasion de la deuxième édition de l'Industrie magnifique. Une lune de 7 mètres réalisée par l'artiste britannique Luke Jerram va flotter dans la nef de la cathédrale de Strasbourg jusqu'au 13 juin.

Museum of the Moon, une Lune de 7 mètres de diamètres à découvrir du 3 au 13 juin dans la cathédrale de Strasbourg.
Museum of the Moon, une Lune de 7 mètres de diamètres à découvrir du 3 au 13 juin dans la cathédrale de Strasbourg. © Thierry Sitter/France Télévisions

Elle s'appelle "Museum of the Moon". Cette sculpture monumentale a pris ses quartiers au coeur de la cathédrale de Strasbourg, dans le cadre de la deuxième édition de l'Industrie magnifique. Il s'agit d'une réplique de la Lune, réalisée en partenariat avec la Nasa, l’Agence spatiale britannique, l’Université de Bristol, l’Association for Science and Discovery Centres, par l'artiste britannique Luke Jerram en 2016. L'oeuvre itinérante pourra être admirée du 3 au 13 juin, avant de poursuivre son voyage dans le monde entier. 

"C'est la première fois qu'on fait rentrer la Lune dans la cathédrale de Strasbourg, c'est déjà un exploit", se rejouit Jean Hansmaennel, Président d'Industrie & Territoires et co-​créateur de l'Industrie Magnifique. "On a l'habitude en tant que terriens de voir la Lune en deux dimensions. Là, pour la première fois, on peut la voir en trois dimensions". 

"C'est une sphère de 7 mètres de diamètre, gonflable, dont la superficie est habillée de la vraie superficie de la Lune qui a été photographiée par la Nasa, à 5 kilomètres de distance. L'artiste a travaillé avec les prises de vue photographiques", poursuit-il.

Cette lune, "symbolique du rapprochement", est l'une des pièces d'une installation plus globale, le Cosmos District. Un dispositif "art-chitectural" où se mélangent performances, projections immersives et expériences de réalité virtuelle, installé place du Château. Concocté par l’Ososphère, il réunit trente artistes internationaux "pour interroger notre manière d'habiter la terre mais aussi le ciel".

"Grâce aux photographies hautes résolutions de la surface lunaire prises par la sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter, Museum of the Moon nous offre le poétique vertige de la contemplation d’une véritable « pleine lune », décrit l'Ososphère

Toute la surface de la sculpture est éclairée intérieurement.
Toute la surface de la sculpture est éclairée intérieurement. © Isabelle Michel/France Télévisions
L'artiste a utilisé des photographies réalisées par la Nasa.
L'artiste a utilisé des photographies réalisées par la Nasa. © Isabelle Michel/France Télévisions

"La contemplation, en ce lieu, de l’astre lunaire nous renvoie à notre rapport individuel intime, primitif, enfantin et poétique et offre un nouveau point de vue sur cet astre qui transcende les époques et les cultures", selon l'Ososphère. 

Créée en 2016, cette oeuvre voyage dans le monde entier.
Créée en 2016, cette oeuvre voyage dans le monde entier. © Isabelle Michel/France Télévisions
Pour la première fois, l'astre lunaire flotte dans la cathédrale de Strasbourg.
Pour la première fois, l'astre lunaire flotte dans la cathédrale de Strasbourg. © Isabelle Michel/France Télévisions
Le public peut admirer la Lune en trois dimensions.
Le public peut admirer la Lune en trois dimensions. © Thierry Sitter/France Télévisions

30 oeuvres d’art originales à découvrir en ville

En tout, durant deux années, 70 artistes du monde entier ont coopéré avec 35 entreprises alsaciennes mécènes pour créer les 30 oeuvres d’art exposées lors de la deuxième édition de l'Industrie magnifique. Du 3 au 13 juin 2021, ces créations seront pour la première fois exposées sur 20 places publiques de Strasbourg, avec le concours des cinq collectivités locales, départementales et régionales, et le support de plus de 70 autres partenaires privés et publics, précisent les organisateurs. Cette galerie d’art à ciel ouvert, accessible librement de 8h au couvre-feu, donne aussi rendez-vous en ligne et à la salle de l’Aubette.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite culture