EN IMAGES. Trou géant au centre de Strasbourg, on vous explique ce qui se prépare

Après un an et demi de déconstruction, le chantier du nouveau siège du Crédit Agricole poursuit son cours à côté de la gare de Strasbourg. Un impressionnant vide remplace les anciens bâtiments construits entre les années 1950 et 1990.

Sur la place de la gare de Strasbourg (Bas-Rhin), les travaux de démolition, démarrés en septembre 2022, touchent à leur fin en ce début mai 2024. De l'ancien siège du Crédit Agricole Alsace-Vosges, il ne reste qu'un large trou sur 2000 m², avec un fond plusieurs mètres en dessous de la chaussée.

La vue sur la gare est désormais dégagée depuis la petite rue Déserte. Au total, six bâtiments ont été rayés de la carte, construits entre les années 1950 et 1990. Ils comptaient jusqu'à six étages.

La déconstruction prévue sur 18 mois s'est voulue exemplaire en matière de réduction des nuisances, avec un suivi du bruit et des vibrations et des horaires spécifiques pour les étapes les plus bruyantes du chantier. Pour éviter les poussières, l'entreprise a opté pour de la brumisation et un filet sur les échafaudages, et des nettoyages réguliers.

Les riverains ont été informés aux différentes étapes, et les quelques-uns rencontrés rue Déserte étaient globalement satisfaits de l'organisation, malgré les désagréments quotidiens.

Même si le chantier est réputé à faibles nuisances, il a surpris de nombreux clients des hôtels proches, qui ont découvert les travaux en arrivant valises à la main. "Beaucoup de clients se sont plaint, c'était particulièrement difficile à gérer pour les équipes", explique-t-on du côté de l'hôtel Tandem, qui compte 70 chambres.

L'établissement a dénoncé plusieurs fois que les travaux avaient parfois lieu en dehors des horaires prévus. "Les clients réveillés par les marteaux-piqueurs à 7h du matin, alors que le bruit ne devait commencer qu'à 8h30, étaient plutôt mécontents". Des solutions ont été trouvées après discussions.

durée de la vidéo : 00h01mn07s
Strasbourg ©Crédit Agricole Alsace Vosges et Lingenheld Travaux Spéciaux

La première pierre du nouveau bâtiment doit être posée en septembre 2024. Suivront ensuite deux ans de construction pour un mastodonte : 16 000 m² répartis sur 8 niveaux, et un coût total de 70 millions d'euros. Un tiers de la surface sera consacré à de la location pour des entreprises.

Le bâtiment affichera une importante performance énergétique, avec l'emploi de triple vitrage, d'une production d'électricité avec des panneaux photovoltaïques et des terrasses végétalisées. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité