Cet article date de plus de 6 ans

Eurométropole : les syndicats mobilisés contre la réduction des effectifs

500 agents de l'Eurométropole se sont retrouvés ce matin pour une journée d'action à l'appel de nombreux syndicats afin de dénoncer un projet de baisse de 10 % des effectifs de la ville de Strasbourg et de l'Eurométropole à l'horizon 2020-2022. 
Le rendez-vous avait été pris il y a quelques jours par une très large intersyndicale. CFTC, SUD, UNSA, FO, CFDT, CGTCFE-CGC et FAFPT ont réuni leurs troupes dès 8h30 ce vendredi devant le centre administratif de Strasbourg au moment où démarrait le conseil d'Eurométropole. L'objectif des 500 agents rassemblés ce vendredi était de dénoncer les projets de l'exécutif de la ville et de l'Eurométropole qui souhaitent réduire leurs charges. La collectivité doit en effet faire face à une baisse de ses recettes, en particulier les dotations de l'Etat. Pour y remédier, elle a dors et déjà pris la décision de baisser de 10 % le nombre de ses agents d'ici 2020-2022. Ainsi, les départs à la retraite ne seraient plus remplacés et plusieurs tâches pourraient être externalisées. L'intersyndicale considère qu'il s'agit "d'une casse du service public".
durée de la vidéo: 01 min 32
La grève des agents de l'Eurométropole vendredi26 juin
Au centre administratif, les élus rappellent que la masse salariale progresse chaque année de 1,8 % et qu'il faut impérativement la stabiliser. Les salariés devraient connaître d'ici l'automne la nature et le nombre de postes supprimés ou externalisés. Les syndicats ont annoncé une nouvelle mobilisation à la rentrée justement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie