• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

GCO : évacuation d'une trentaine d'anti-GCO d'une zone de chantier à Vendenheim

Anti-GCO et gendarmes sur le chantier près de Vendenheim / © Document remis
Anti-GCO et gendarmes sur le chantier près de Vendenheim / © Document remis

Ce mercredi matin, après 7 heures, une quarantaine de personnes opposées au projet d'autoroute de contournement de Strasbourg ont investi successivement deux zones de chantiers du GCO, pour interrompre les travaux en cours. 
 

Par Catherine Munsch

Il était peu après 7 heures ce mercredi matin, quand des habitants de Vendenheim et Eckwersheim ont investi le chantier du GCO, sur le lieu dit du Matterberg situé entre leurs deux communes.
Une chaîne humaine sur chantier du GCO / © Document remis
Une chaîne humaine sur chantier du GCO / © Document remis

Ils se sont rendus notamment à l'endroit où est projeté la construction d'une travée couverte, un des points le plus proche des habitations, soit environ quatre-vingt mètres.
 
Proximité du chantier GCO et des habitations / © Document remis
Proximité du chantier GCO et des habitations / © Document remis
Les anti-GCO se rendent sporadiquement sur différents points du chantier en activité. Ils se placent face aux bulldozers et autres pelleteuses pour empêcher les ouvriers de continuer leur travail. Depuis que la CGT Vinci a pris position en faveur de l'arrêt des travaux et de la mise en place d'un moratoire, ils espèrent toujours tomber sur des ouvriers prêts à s'arrêter. 
 
A l'arrivée des gendarmes, les opposants se sont dispersés / © Document remis
A l'arrivée des gendarmes, les opposants se sont dispersés / © Document remis

Peu après huit heures, les gendarmes sont arrivés à leur tour et les opposants au Grand Contournement Ouest se sont éparpillés, puis déplacés vers une autre zone de chantier. Ce deuxième blocage s'est déroulé à proximité de la route de Brumath. Les gendarmes sont alors arrivés beaucoup plus nombreux, ont verrouillé le secteur et ont procédé à des contrôles d'identité. Aucune violence n'a été relevée et l'occupation du site s'est achevée en milieu d'après-midi. 


 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus