Cet article date de plus de 3 ans

GCO: un référé majeur devant le tribunal administratif, qui pourrait suspendre les travaux, réponse le 25 septembre

L’audience publique de ce mercredi au tribunal administratif a mobilisé plusieurs dizaines de personnes opposées à la construction de l’autoroute de contournement de Strasbourg. La réponse au référé majeur, qui pourrait faire suspendre les travaux, sera connue mardi le 25 septembre. 
Entre 80 et 100 personnes devant le TA de Strasbourg ce mercredi matin
Entre 80 et 100 personnes devant le TA de Strasbourg ce mercredi matin © Carine Feix/France3Alsace
La réponse au recours, concernant l'abattage de trois rangées d'arbres sera connue ce jeudi, 20 septembre. Mais pour la réponse au référé principal, qui pourrait amener à la suspension des travaux du GCO, il faudra patienter jusqu'au mardi 25 septembre. 

En attendant, l’audience publique de ce mercredi au tribunal administratif a mobilisé beaucoup de monde. Trop nombreux pour tenir tous dans les locaux, plusieurs dizaines de personnes opposées à la construction de l’autoroute de contournement ont patienté devant le bâtiment. A l'intérieur a commencé un débat qui pourrait suspendre la majeur partie du GCO. Réponse de la chambre environnementale, mardi le 25 septembre. 
 
Le directeur d'Alsace Nature, Stéphane Giraud, exprime les espoirs des opposants par rapport au référé principal. "On espère que le tribunal va entendre qu'il y a toute une série de choses qui ne sont pas en règle par rapport au droit. Et qu'on arrive à casser cette autorisation environnemental et à stopper ce projet."
" Nos arguments sont nombreux" 
Le député de la France insoumise, François Ruffin a rejoint les opposants.
Le député François Ruffin, député de la France Insoumise, aux côtés des opposants au GCO
Le député François Ruffin, député de la France Insoumise, aux côtés des opposants au GCO © Yves Lédig/France3Alsace

En fin de matinée ce mercredi, alors que les débats ont commencé à l'intérieur, le député quitte les lieux avec quelques opposants au projet, pour se rendre sur le chantier du GCO et voir à quoi il ressemble désormais. 
 
Les opposants sur le haut du chantier
Les opposants sur le haut du chantier © Carine Feix/France3Alsace
Après le passage des engins de chantier
Après le passage des engins de chantier © Carine Feix/France3Alsace
 
Alors que les travaux se poursuivent en contre-bas, le député décide de mettre en place "une commission d'enquête officieuse et décentralisée".
Le député François Ruffin a initié ce mercredi, une "commission d'enquête officieuse et décentralisée"
Le député François Ruffin a initié ce mercredi, une "commission d'enquête officieuse et décentralisée" © Carine Feix/France3Alsace

Cette commission restera probablement au stade de note d'humour, à moins que les réponses des personnes qu'il interroge sur "l'impact du GCO dans leur vie" ne soient entendues en haut lieu? 
 
Chantier du GCO ce mercredi 19 septembre 2018
Chantier du GCO ce mercredi 19 septembre 2018 © Carine Feix/France3Alsace
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gco économie transports routes manifestation social justice société