• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Gilets jaunes : nouvelle journée de mobilisation à Strasbourg

Nouveau samedi de mobilisation à Strasbourg, avec environ 300 gilets jaunes mobilisés / © David Meneu
Nouveau samedi de mobilisation à Strasbourg, avec environ 300 gilets jaunes mobilisés / © David Meneu

Nouveau samedi de mobilisation en Alsace, comme partout en France. À Strasbourg, toute la journée les gilets jaunes ont été plusieurs centaines à se mobiliser à différents endroits de la ville, en évitant les débordements. 

Par Marie Coulon

Strasbourg, à nouveau prise d’assaut par les gilets jaunes. Ce samedi 19 janvier, ils étaient environ 300, selon la police, 500 selon les manifestants, à donner de la voix dans les rues de la ville. Une mobilisation en nette baisse par rapport à l’acte IX. Samedi dernier, il avait rassemblé 2000 personnes en première partie de journée devant le Parlement européen.
 
Place de la République lors de l'assemblée générale. / © David Meneu
Place de la République lors de l'assemblée générale. / © David Meneu

Ce dixième samedi de protestation a d'abord débuté modestement et dans le calme à 10h, place de la République, pour la traditionnelle assemblée générale. Une centaine de gilets jaunes y ont assisté avant de prendre le chemin de l’ENA (Ecole Nationale d’Administration), un symbole pour les manifestants.

"L’ENA c’est une école de formation des politiques selon une idéologie qui consiste à écraser le peuple et à garder la main sur la planète entière et nous sommes esclaves de ça. Y a une limite à tout ça, c’est que nous restons des êtres humains. L’ENA c’est un très bon symbole" assène l’un d’eux.
 

Sur la place Hans Arp, quadrillée par les forces, aucun heurt n’a été constaté. Les gilets jaunes ont ensuite levé le camp pour se diriger vers le centre-ville, et se retrouver, devant une enseigne de restauration rapide.  "Macron, démission !" ou encore "Les vaches à lait se révoltent !" a-t-on pu entendre sur leur parcours.

Durant l'après-midi, d'autres rassemblement se sont formés, au grè d'un parcours imprévisible. Place d’Haguenau où les forces de l'ordre ont bloqué l'accès à l'autoroute pour éviter que les manifestants ne s'y engouffrent, la rue du Maire Kuss, mais aussi la place de la Gare.
 
Les forces de l'ordre empêchent les manifestants de rejoindre l'autoroute, place de Haguenau / © David Meneu
Les forces de l'ordre empêchent les manifestants de rejoindre l'autoroute, place de Haguenau / © David Meneu

Aux alentours de 16h, une personne se revendiquant des gilets jaunes est montée jusqu'à la plateforme de la cathédrale par les échafaudages. Elle aurait été appréhendée par les forces de l'ordre à l'issue de son escalade. Le seul fait notoire de la journée.
 

Samedi dernier, des débordements et de nombreuses interpellations avaient marqué le rassemblement dans la capitale alsacienne.
 

En marge de leur AG, les gilets jeunes de la place de la République avaient, ce matin, souligné l’importance d’éviter de nouvelles violences, pour ne pas discréditer le mouvement. Un mot d’ordre qui semble avoir été respecté.

A noter que des gilets jaunes issus de toute l’Alsace avaient prévu de se rendre à Belfort aux côtés des francs-comtois ce samedi 19 janvier.  Mais la préfecture avait interdit vendredi soir, par un arrêté, "toute manifestation" dans la ville. Seule une petite délégation de gilets jaunes starsbourgeois a malgré tout décidé de s'y rendre cet après-midi.
 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus