INFOGRAPHIES. Ligue 1 : Le Racing club de Strasbourg a la mauvaise habitude de rater son début de saison

Le Racing club de Strasbourg est 19e de Ligue 1 avec seulement 6 points après 11 journées. Un bilan pour l'instant catastrophique et une mauvaise habitude depuis la remontée en Ligue 1 pour les joueurs de Thierry Laurey, qui pourrait être évincé en cas de contre-performance contre Rennes, vendredi.
Majeed Waris et Mehdi Chahri, lors de la défaite du Racing contre l'OM le 6 novembre.
Majeed Waris et Mehdi Chahri, lors de la défaite du Racing contre l'OM le 6 novembre. © Laurent Réa - AFP
Le Racing va mal, très mal. Battus 4-3 à Montpellier, dimanche 22 novembre, les hommes de Thierry Laurey ont encaissé leur troisième défaite d'affilée, leur sixième sur les 7 dernières rencontres. Après 11 journées, le bilan est triste : deux victoires contre Dijon (1-0, le 20 septembre) et à Brest (3-0, le 25 octobre) et neuf défaites. Les Alsaciens sont 19e de Ligue 1 avec 6 petits points. 

Il faut remonter à la saison 2005/2006 pour trouver aussi faible bilan. Les Racingmen, alors entraînés par Jacky Duguépéroux, avaient le même classement et le même nombre de points, mais avec aucune victoire : 6 matches nuls, 5 défaites. Une année plus tôt, même place (19e), mais plus de points (8 points) avec un succès, 5 nuls et 5 défaites. 

Des débuts de saison souvent ratés

Le Racing n'a pas démarré sa saison 2020/2021 dans les meilleures dispositions. En raison d'une flambée de cas de coronavirus dans l'effectif à partir de fin juillet, le RCSA n'a pas disputer autant de matches de préparations qu'espéré : les rencontres amicales contre Dijon, Nancy et Reims ont dû être annulées.

Si le mercato a été très calme, avec aucun départ de marque, excepté Benjamin Corgnet, devenu indésirable, deux titulaires indiscutables ont débarqué dans les dernières heures. Le milieu Jean-Eudes Aholou, prêté une saison par Monaco, a fait son retour là où il s'est révélé. Et le buteur Habib Diallo est arrivé en provenance du voisin messin contre une somme de plus de 10 millions d'euros, le plus gros transfert de l'histoire du club. Mais pour l'instant, rien ne fonctionne. Et cela commence à devenir une habitude. 

Depuis sa remontée dans l'élite, lors de la saison 2017/2018, le Racing n'a fait mieux qu'une 16e place au bout de 11 journées qu'à une seule reprise. Dimitri Liénard et ses coéquipiers pointaient au 7e rang avec 16 unités lors de l'exercice 2018/2019.
 
Le classement du Racing à la 11e journée depuis sa remontée en Ligue 1
Infogram

Trop de buts encaissés

Un des problèmes cette saison est le nombre de buts encaissés. L'excellent gardien belge, Mats Sels, arrivé lors de l'été 2018, victime d'une rupture du tendon d'Achille du pied gauche à l'entraînement à la mi-juillet, ne sera pas opérationnel avant début 2021. Sa doublure, Bingourou Kamara, ne parvient pas à le faire oublier. Après sept journées, ses stats étaient catastrophiques. Et il a encaissé six buts supplémentaires sur les trois suivantes. Le troisième gardien, Eiji Kawashima, a lui débuté sa campagne dimanche par quatre buts concédés et un manque de sérénité. Pas rassurant. Un constat forcément partagé par Thierry Laurey en conférence de presse après la défaite à Montpellier. "On est dans une période où l'on prend trop de buts. On ne peut pas accepter de prendre autant de buts sur des actions aussi identifiées avant le match."

Depuis sa remontée en Ligue 1, Strasbourg n'avait jamais encaissé autant de buts après 11 journées. Il marque plus que l'an passé (13 contre 7), notamment sous l'impulsion de Diallo (3 buts), mais se montre beaucoup moins solide défensivement avec 23 buts encaissés (contre 12 en 2019/2020). Il est dans les standards de la saison 2017/2018.
 
Le nombre de buts marqués et encaissés après 11 journées depuis la remontée en Ligue 1
Infogram

La dynamique est négative, notamment à domicile où le RCSA est habitué à se dépasser devant son bouillant public à La Meinau. Le capitaine Stefan Mitrovic et ses coéquipiers sont 20e du championnat à domicile avec une victoire et trois points. Dans de tels moments, ils auraient bien besoin de supporters. En 2018/2019 et 2019/2020, ils étaient 7e à domicile. La saison encore d'avant, la situation était plus compliquée : 15e à domicile avec 5 points.
   

Rennes, match de la dernière chance pour Laurey ?


Malgré ses débuts de saison souvent ratés, les hommes de Thierry Laurey ont toujours réussi à se maintenir pour l'instant, avec plus ou moins de marge : 15e en 2017-2018 (38 points), 11e en 2018/2019 (49 points) et 10 en 2019/2020 (38 points, au bout de 27 journées).
 
Le classement après 11 saisons et en fin de saison
Infogram

L'étau se resserre autour du coach alsacien, qui pourrait bien être remercié par Marc Keller si le RCSA venait à s'incliner vendredi (21 heures) contre Rennes à La Meinau. "C’est tout le monde qui doit prendre ses responsabilités. On doit s’aider entre-nous et faire en sorte de régler tous ces petits détails qui pêchent de notre côté. Il faut améliorer la situation", a déclaré ce mercredi en conférence de presse Kawashima. "Je suis derrière les joueurs, qui font les efforts sur le terrain et à l'entraînement. Je n'ai rien à leur reprocher. On est en difficulté, mais on fait tout pour s'en sortir", avait dit Laurey après la défaite à Montpellier. Des propos qu'il a répétés quasiment à l'identique devant les médias mercredi. 
 

"Les garçons ont, je pense, le bon état d’esprit. On a conscience qu’on doit faire les efforts tous ensemble pour qu’à un moment, ça tourne en notre faveur. Il faut se soutenir, s’encourager les uns et les autres et se tirer tous vers le haut. Il faut qu’on remonte petit à petit au classement et retrouver progressivement de la confiance."

Thierry Laurey, entraîneur de Strasbourg


Espérons pour eux que leurs efforts soient récompensés.
 
Le calendrier du RCSA d'ici la fin de l'année 2020
  • Vendredi 27 novembre, à 21 heures : Strasbourg - Rennes
  • Dimanche 6 décembre, à 15 heures : Nantes - Strasbourg
  • Dimanche 13 décembre, à 15 heures : Strasbourg - Metz 
  • Mercredi 16 décembre, à 19 heures : Angers - Strasbourg
  • Dimanche 20 décembre, à 15 heures : Strasbourg - Bordeaux
  • Week-end du 23 décembre : Paris SG - Strasbourg
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport racing club de strasbourg alsace