Innovation Strasbourg : Un robot pour transformer les idées en actions

Tommy, une remontée de terrain à grande échelle / © Catherine Munsch
Tommy, une remontée de terrain à grande échelle / © Catherine Munsch

Une association strasbourgeoise a présenté ce vendredi un nouvel outil numérique participatif qui pourrait faire rayonner Strasbourg dans le monde du digital : Tommy ou l'intelligence artificielle au service d'une ville et de ses habitants. 

Par Catherine Munsch

Tramway, marché de Noël, institutions européennes, pistes cyclables... Strasbourg est célèbre pour de nombreuses bonnes raisons, mais le petit robot Tommy va peut-être la placer parmi les villes les plus innovantes dans le domaine du numérique. De quoi s’agit-il exactement ?
C'est simple : vous aimeriez que les passages piétons soient éclairés la nuit, qu'il y ait des cendriers dans la rue, des fontaines à eau dans les parcs publics ? Tommy peut être votre homme.
Tommy est le personnage clé d'une plateforme numérique pour les Strasbourgeois et habitants de l'Eurométropole. Tout citoyen détenteur d'une idée pouvant améliorer le quotidien va pouvoir la soumettre à Tommy, oralement ou par écrit sur le site de l'association. Tommy pourra également relayer les idées, projets et demandes d'associations de quartiers. 
Tommy recueille des idées citoyennes à grande échelle / © Catherine Munsch
Tommy recueille des idées citoyennes à grande échelle / © Catherine Munsch

Pour l'instant l'initiative en est à ses débuts, alors dans un premier temps Tommy va collecter les idées des uns et des autres. Ensuite il va les classer selon des thématiques : environnement, urbanisme, mieux-vivre etc. Plus il y aura de contributeurs (tous les citoyens qui le souhaitent) plus il y aura d'idées, et plus certaines d'entre-elles émergeront comme étant vraiment celles que l'on voudrait voire réalisées.


Dans une seconde étape, des ateliers participatifs seront créés 

composés de citoyens volontaires, des fondateurs, des partenaires privés et publics etc. Ces ateliers s'empareront des idées qui auront collecté le plus d'adhésion de la part des internautes pour les étudier et voir comment, avec qui et quels moyens les transformer en réalité. Quand 50000 citoyens ou plus se prononcent pour un changement précis et bien réfléchi dans leur ville, les élus ont plus tendance à tenir compte de leur proposition. Ces ateliers dureront environ huit mois et seront composés par les citoyens intéressés, des experts, des personnes averties sur les sujets. Mais pas question pour autant de microcosme, l'idée et l'envie de fond est "Une personne, une voix" précisent les membres de l'association.
Le dépôt d'idées sur le site est gratuit et anonyme. Ceux qui voudront être informés de l'avancée des travaux devront laisser une adresse mail et devenir membres de l'association Vision Strasbourg pour 40 euros l'année, porte d'entrée aussi pour participer aux ateliers. 
Pour l'heure ce type de collecte géante d'idées citoyennes est expérimentée à Mexico et en cours d'étude à Lyon.
Une consultation citoyenne qui change sans aucun doute la gouvernance des élus et remet les citoyens au coeur de leur villes. Strasbourg fera-t-elle bientôt partie de ce nouveau mode de démocratie 2.0 ?

A vous de décider si vous ferez de Tommy une plateforme participative aux service du rayonnement de la ville de Strasbourg et des citoyens.

Thomas Georges, au centre, dirige Coactis, la société créatrice du site, à titre bénévole. / © Catherine Munsch
Thomas Georges, au centre, dirige Coactis, la société créatrice du site, à titre bénévole. / © Catherine Munsch





Sur le même sujet

Nancy : statue du Général Drouot restaurée

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés