INTERVIEW. Le nouveau défi du Strasbourgeois Mohamed, ancien candidat de Koh-Lanta, qui participe au Marathon des Sables

Publié le
Écrit par Louise Pezzoli .

Ancien candidat de Koh Lanta, Mohamed Siaaliti s'est fixé un nouveau défi complétement fou. Le Strasbourgeois de 41 ans s'apprête à courir le Marathon des Sables, une course en autonomie de 250 km dans le désert marocain.

Il faut croire que rien n'est assez fou pour Mohamed Siaaliti. Le gérant du bar le Dubliners à Strasbourg, qui avait déjà participé à Koh-Lanta en 2019, s'est fixé un nouveau challenge complètement fou : courir 250 km dans le désert marocain en complète autonomie.

Cela nécessite une très grosse préparation car courir pendant six jours sous la chaleur ne s'improvise pas.

1.100 participants s'élanceront le 25 mars sur le Marathon des Sables. Avant son départ, Mohamed Siaalit a accepté de répondre aux questions de France 3 Alsace. 

A quoi ressemble votre vie depuis Koh-Lanta?

 

MS : "Eh bien j’ai continué mon travail, je me suis agrandi et je suis toujours passionné de sport. Une chose est sûre quand on fait une aventure comme celle-là, on en sort grandi. J’ai appris à découvrir une facette de ma personnalité que je ne connaissais pas. J’ai été capable de faire des efforts surhumains et je ne pensais vraiment pas tenir autant de temps sur cette aventure, ça m’a donné envie de me dépasser encore plus et de repousser mes limites."



Justement vous allez bientôt relever un nouveau défi, pouvez-vous nous en parler ?



MS : "Oui, je m’apprête à faire l’une des trois courses les plus dures au monde, c’est le Marathon des Sables dans le désert du Maroc, qui se déroule du 25 mars au 4 avril. Pour faire simple, il va falloir courir pendant 250 km en autonomie complète. C’est à dire que l’on va devoir courir avec un sac sur le dos avec notre nourriture, nos affaires et ça pendant six jours, sous la chaleur. La seule chose que l’on nous fournira c’est de l’eau, autrement il va falloir se débrouiller et dormir dans des tentes à même le sol. On devra aussi essayer de trouver du bois pour faire du feu, ça va me rappeler Koh-Lanta."

Cela ne vous fait pas peur ?



MS : "Si ça me fait peur. Déjà si on m'avait dit que je survivrais à Koh-Lanta un jour, je ne l’aurais jamais cru. J’étais pas un grand sportif à la base, mais cette aventure m'a vraiment donné le goût du challenge. Petit à petit je me suis fixé des objectifs à commencer par le marathon de Paris."



Comment vous préparez-vous pour ce challenge incroyable ?



MS : "En fait, le but c’est d’allonger les kilomètres tout en essayant de trouver le juste milieu. C’est à dire que je cours 100 km par semaine. Il y a trois semaines, j’ai même fait 150 km avec le sac sur le dos pour me préparer au mieux. Mais le plus compliqué c’est de jongler entre la vie privée, le travail et les entraînements car quand je pars courir, je pars pour quatre à cinq heures, ça me prend énormément de temps et à côté de ça je continue à avoir une vie normale. Là je me suis blessé au talon il y a une semaine, c’est ce que je crains le plus la blessure mais normalement je devrais pouvoir recourir sans problème."



Est-ce que ce sera le plus gros challenge de votre vie ?



MS : "Sportivement c’est mon plus gros challenge, j’ai mis la barre très haut. Dans le Sahara du Maroc, le corps sera mis à rude épreuve. Et puis, je ne m’inscris pas pour faire de la figuration, je veux être finisher. Au total, il y a 1.100 participants, une cinquantaine de nationalités et pour tous le but c’est pas tant de jouer la montre mais surtout d’arriver jusqu’au bout.

D’ailleurs tout au long de la course, on ne sera pas accompagné par des voitures balais mais par des dromadaires et si les dromadaires nous dépasse à un moment, on est éliminé. Le mental va jouer un rôle majeur puisque par exemple, pour la 4e étape, il faudra parcourir plus de 80 km dans la journée. Je rajoute aussi que je ne serai pas le seul de Koh-Lanta puisque Sam (autre alsacien), Claude et Alix seront aussi du voyage."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité