La SPA de Strasbourg cherche des familles d’accueil temporaire pour ses chiens

Publié le
Écrit par Caroline Moreau
En ce début du mois de janvier, la SPA de Strasbourg abrite plus de 80 chiens abandonnés en attente d'adoption.
En ce début du mois de janvier, la SPA de Strasbourg abrite plus de 80 chiens abandonnés en attente d'adoption. © JEAN-MARC LOOS / MAXPPP

La SPA de Strasbourg se retrouve à nouveau débordée, par les chiens cette fois. Faute de place, elle cherche en urgence des familles d’accueil temporaire pour prendre en charge les animaux en attendant qu’ils soient adoptés.

Après l’afflux de lapins au mois de décembre (voir notre article), ce sont désormais les chiens qui arrivent en grand nombre au refuge de la SPA de Strasbourg. "Il y a eu beaucoup d’abandons entre Noël et le jour de l’an", constate Catherine Bronner qui dirige la structure. "Nous avons accueilli 29 chiens au mois de décembre, c’est une dizaine de plus qu’à la même période l’an dernier."

Pour Catherine Bronner, cet afflux ne s’explique pas par un contre-effet des confinements, au cours desquels de nombreuses familles avaient pris un chien. "Certains arrivent chez nous parce qu’ils ont mordu, d’autres parce que les familles déménagent ou se séparent, certains maîtres disent ne plus avoir le temps de s’en occuper, commente la directrice en consultant son registre des arrivées. Beaucoup mettent aussi en avant la prétendue agressivité de leur animal pour s’en séparer."

Au 6 janvier, l’association dénombre 57 chiens dans son refuge strasbourgeois, auxquels s’ajoutent la quinzaine d’animaux déjà pris en charge dans des familles d’accueil temporaire. La structure a atteint ses limites, au point qu’il faudrait maintenant mettre deux chiens par cage. "Mais tous ne sont pas sympas entre eux, on ne peut pas prendre le risque qu’ils se battent la nuit", explique Catherine Bonner.  

Seule solution : trouver des foyers qui acceptent de prendre en charge les animaux en attendant qu’ils soient adoptés. "Nous prenons tous les frais de nourriture et de soins à notre charge. Et il n’y a aucun critère particulier, si ce n’est celui de s’engager à prendre l’animal en charge jusqu’à ce qu’il soit adopté. Il ne s’agit pas de nous le ramener au bout de trois jours." 

L’association cherche ainsi à constituer un vivier de foyers temporaires d’accueil, comme elle en a déjà un pour les chats. "Et si cet accueil temporaire crée des liens et peut se transformer en accueil définitif, c’est encore mieux", ajoute Catherine Bronner. Ci-dessous, Kiara fait partie des chiens en recherche d'un foyer.

La SPA de Strasbourg est également toujours à la recherche de bénévoles pour le refuge ou pour promener les chiens en journée. Elle lance aussi un appel aux dons, en argent ou en nourriture, elle est notamment à la recherche de pâtées de bonne qualité pour les chats.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.