Cet article date de plus de 3 ans

Landersheim après Adidas : du sport au vin, il n'y a qu'un cépage à franchir

Tandis que les salariés du siège d'Adidas ont déménagé ce 3 avril dans leurs tout nouveaux locaux à Strasbourg dans le quartier d'affaires international du Wacken, le site historique de Landersheim ne va pas rester longtemps inoccupé : une académie internationale du vin doit ouvrir à la rentrée.
Ca y est, c'est fait. Les salariés du siège d'Adidas ont quitté Landersheim pour Archipel, le quartier d'affaires du Wacken à Strasbourg. 4.800 m2, sept étages et vue sur le Parlement européen, c'est le premier bâtiment livré du quartier, autant dire que les 200 salariés vont devoir s'habituer au bruit des tractopelles, Archipel étant loin d'être terminé.

C'est une page de l'histoire d'Adidas qui se tourne. Le siège de l'équipementier a toujours été basé en Alsace. En 1959 à Dettwiller puis à partir de 1973 à Landersheim et désormais à Strasbourg.

Et pour la ville de Strasbourg, c'est bien sûr une aubaine, Alain Fontanel, premier adjoint, s'en réjouissait sur les réseaux sociaux.

Et le parrain de ce nouveau bâtiment n'est autre que le handballeur Thierry Omeyer.
 

Quant au site de Landersheim, il ne va pas rester inoccupé bien longtemps. Une académie internationale du vin devrait y ouvrir ses portes dès la rentrée pochaine. 600 étudiants formés chaque année dont une majorité de chinois. L'objectif étant bien sûr de permettre aux vins alsaciens de conquérir des marchés chinois. A l'origine du projet, Dominique Destouches, le président de Vins et propriétés et chateaux de France, une société de négoce de vins fins basée à Monswiller. Chacun des élèves pourra approfondir les grands domaines du secteur : commerce, gestion, production de vin, ou encore restructuration des vignobles, avec à la clé des diplômes allant de Bac +2 à Bac +5.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie