Meurtre d'une prostituée en 2013 à Strasbourg : le suspect, surnommé "le SDF au lapin", mis en examen

Onze ans après la découverte du corps d'une prostituée, les mains liées dans le dos, à Strasbourg, un suspect a été mis en examen. L'homme, qui se faisait appeler "Alex sans civette" sur les réseaux sociaux, où il donnait des conseils de survie aux SDF, était le propriétaire de la tente où gisait la victime.

C'est finalement son activité sur les réseaux sociaux qui aura permis de retrouver sa trace. Une décennie après les faits, un homme, présent sur la toile grâce à une chaîne YouTube baptisée "Alex sans civette", où, accompagné de son lapin, il donne des conseils de survie à ceux qui, comme lui, vivent dans la rue, a pu être interpellé à Paris. Il a été transféré à Strasbourg et mis en examen puis écroué.

Car c'est à Strasbourg que, le 16 juin 2013, le corps putréfié d'une jeune femme d'origine bulgare, prostituée, avait été retrouvé dans une tente abandonnée, les mains liées dans le dos et une lanière autour du cou.

L'enquête avait d'abord débouché sur un non-lieu, en 2019, faute d'avoir pu localiser le suspect : le propriétaire de la tente dans lequel le corps gisait s'était volatilisé, alors que son téléphone portable était inactif depuis février 2013, alors même que la victime disparaissait.

Enquête relancée en janvier 2022, alors que l'homme était interpellé à Nice après avoir proféré des menaces de mort : des tests ADN réalisés sur sa sacoche, et la tente abandonnée à Strasbourg, ont permis de faire le lien. Le témoignage d'une ancienne petite amie affirmant avoir subi une strangulation lors d'un rapport sexuel a resserré l'étau. Enfin, ses publications sur sa chaîne YouTube ont permis aux enquêteurs de le localiser : il a été arrêté le 19 février à Paris, la fin d'une cavale longue de onze années.