Municipales 2020 à Strasbourg : un allègement du dispositif de sécurité du marché de Noël dans certains programmes

Les véhicules entrant sur la Grande-Île sont soigneusement fouillés à l'occasion du marché de Noël. / © Vincent Ballester / France Télévisions
Les véhicules entrant sur la Grande-Île sont soigneusement fouillés à l'occasion du marché de Noël. / © Vincent Ballester / France Télévisions

La lourdeur du dispositif de sécurité du marché de Noël, c'est l'un des enjeux des élections municipales qui ont lieu à Strasbourg (Bas-Rhin) les 15 et 22 mars. Les candidates et candidats sont plusieurs à vouloir revenir dessus.

Par Vincent Ballester

Strasbourg (Bas-Rhin) va élire son nouveau ou sa nouvelle maire les 15 et 22 mars 2020. Une partie des candidates et candidats à la magistrature municipale compte traiter du problème posé par la lourde sécurisation du marché de Noël. 

La sécurisation massive et toujours croissante de l'icônique marché de Noël, Christkindelsmärik en alsacien, a décollé au lendemain de l'attentat du 13 novembre 2015 à Paris (Île-de-France). Ponts condamnés, mise en place de points de contrôles, mobilisation d'effectifs, suspension partielle de la desserte du tramway... Les mesures de sécurité se sont multipliées, et l'attentat du 11 décembre 2018 au coeur-même de la Grande-Île n'a rien arrangé. La sécurité de l'édition 2019, un an après cet attentat où cinq personnes sont mortes, a coûté plus d'un million d'euros. Et agace toujours plus les locaux.
 

Cet agacement se reflète dans le programme des candidates et candidats. Plusieurs ne seraient pas contre un allègement du dispositif de sécurité.
 

Jeanne Barseghian (EELV, Strasbourg écologiste et citoyenne)

"Nous reverrons le format du marché de Noël et renégocierons avec l’État les mesures de sécurité, afin de pouvoir lever dès le mois de décembre 2020 le dispositif des 'check-points' compliquant la vie des habitant.es."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)

 

Kevin Loquais (LFI, Strasbourg en commun)

"Les barrages à l'entrée de la Grande-Île sont inefficaces et gênants pour les riverains : ils doivent être réduits. Seules les patrouilles circulant actuellement dans le marché de Noël, et les plots limitant la circulation des véhicules au centre-ville, peuvent réellement avoir un effet de lutte contre les attentats."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Jean-Philippe Vetter (LR, Un nouveau souffle pour Strasbourg)

"Nous améliorerons le dispositif de sécurité du marché de Noël car nous tenons compte du mécontentement des Strasbourgeois. Il est possible de concilier tourisme, sécurité, et respect de la qualité de vie."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Alain Fontanel (LREM, 100% Strasbourg)

"Je souhaite remettre entièrement à plat l’organisation de cet évènement, afin de réduire les contraintes pour les commerçants et les habitants, en rouvrant l’accès piéton à la ville. Pour concilier tourisme et quotidien des Strasbourgeois, je propose également de déconcentrer le marché de Noël au-delà de la Grande-Île."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Catherine Trautmann (PS, Faire ensemble Strasbourg)

"Je m’engage à limiter l’impact du dispositif de sécurité sur le quotidien des Strasbourgeois, tout en garantissant leur sécurité et celle des touristes. Je souhaite notamment pouvoir rouvrir les stations de tram du centre-ville pour permettre notamment aux personnes à mobilités réduites d'y accéder."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

Hombeline du Parc (RN, Rassemblement pour Strasbourg)

"Le bunker de Noël existe à cause de la menace islamiste. La mise en oeuvre de notre programme en matière de lutte contre l’islamisme radical et en matière de sécurité permettra de l’alléger de manière conséquente, tout en assurant la sécurité des habitants et des touristes."

(voir sa page Facebook, son programme sécuritaire et écologique)
 

Chantal Cutajar (SE, Citoyens engagés)

"Le dispositif mis en place est inefficace. Le dispositif devra être concerté avec les associations de commerçants sédentaires et non sédentaires qui subissent un préjudice économique important."

(voir sa page Facebook, son site de campagne, son programme)
 

 Retrouvez les propositions des candidates et candidats à Strasbourg sur d'autres sujets :
  • la densification urbaine
  • l'interdiction des pétards le 31 décembre
  • la reconduction de l'arrêt anti-mendicité
  • le stationnement payant
  • l'arrêt du diesel en ville à partir de 2025
  • le tramway vers Schiltigheim

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus