• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

INSOLITE - Oberhausbergen : une vieille photo recherche ses propriétaires

Le cliché qui recherche ses propriétaires. Le noir et blanc et le rideau en arrière-plan peuvent laisser penser que le cliché est ancien. Les cabines photo sont apparues dans les années 1930 en France.
Le cliché qui recherche ses propriétaires. Le noir et blanc et le rideau en arrière-plan peuvent laisser penser que le cliché est ancien. Les cabines photo sont apparues dans les années 1930 en France.

Voici un joli conte à quelques jours de Noël : une étudiante strasbourgeoise a découvert une vieille photo en noir et blanc dans une station-service d'Oberhausbergen. Elle a entrepris de retrouver son propriétaire via les réseaux sociaux.

Par Caroline Moreau

"A une station d'essence, à Strasbourg j'ai trouvé une photo [...] j'aimerais retrouver la personne qui l'a perdue": voici le message publié par Noémie Brouillard, alias "No" sur Twitter. Le message était accompagné d'une vieille photo qui semble prise dans un photomaton, sur laquelle figurent un homme adulte et une petite fille, tous deux souriant.

"J'ai trouvé cette photo en faisant mon plein, en début de nuit dans la station Intermarché d'Oberhausbergen, vendredi dernier [le 14 décembre, ndlr]. Elle était par terre au pied d'une pompe. J'imagine qu'elle a dû tomber d'un portefeuille", raconte Noémie Brouillard, étudiante strasbourgeoise de 19 ans à l'origine de la découverte. La photo ne porte aucune inscription de date ni de lieu. Elle est en noir et blanc et montre des signes d'usure sur les bords.

"Quand je l'ai trouvée, je ne voulais pas la jeter, je me suis dit qu'elle avait certainement une valeur sentimentale, explique l'étudiante. Pour retrouver son propriétaire, j'ai d'abord songé à aller voir la police, mais j'avais peur qu'ils ne fassent pas vraiment de recherches. Alors j'ai décidé d'en passer par les réseaux sociauxLa photo transmet tellement de joie de vivre c'est fou les émotions que peut nous transmettre une photo, vivent les pensées de Noël" a réagi l'internaute @GiletMartin.

Amélie Poulain en renfort ?

Cette belle initiative n'a pour l'heure pas permis de retrouver les personnes qui figurent sur la photo, mais elle reçoit beaucoup d'encouragements: "C'est formidable avec les réseaux sociaux si souvent décriés, souvent à raison.... ils permettent aussi de réaliser des actions sympathiques ; ce n'est pas grand chose mais cette photo est forcément importante pour ces personnes. Vous pourrez nous tenir informés ?" va jusqu'à demander @AlnDaBert.
 
Beaucoup d'internautes ont vu dans cette histoire une analogie avec le fabuleux destin d'Amélie Poulain.
Beaucoup d'internautes ont vu dans cette histoire une analogie avec le fabuleux destin d'Amélie Poulain.

"Il faut mettre Amélie Poulain sur le coup" renchérit @pierre_bu qui, comme d'autres internautes, a vu dans cette histoire un clin d'oeil au photomaton du film de Jean-Pierre jeunet. Le message semble même avoir donné à un internaute l'occasion de retrouver son père biologique. On sent le trait d'humour dans ce message, mais il est vrai que la ressemblance est frappante :
 

"Je ne pensais pas que cela aurait une telle ampleur"

Trois jours après avoir été publiée, la photo a déjà été retweetée plus de 30.000 fois. L'étudiante qui l'a postée ne s'attendait pas à une telle mobilisation. "Cette photo remet de l'humanité dans nos vies, surtout après le drame que l'on vient de connaître [l'attaque terroriste à Strasbourg du 11 décembre]. Cela permet de détendre un peu l'ambiance", analyse Noémie Brouillard.
 
La station-service où a été trouvée la photo figure en rouge sur le plan / © (capture google maps)
La station-service où a été trouvée la photo figure en rouge sur le plan / © (capture google maps)

C'est dans la station-service de l'Intermarché d'Oberhausbergen que la photo a été trouvée. La jeune femme qui l'a trouvée envisage de retourner sur place ce mardi pour afficher le cliché. Nous avons contacté la station-service, qui n'est pour l'instant pas au courant de cette histoire de photo.

 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus