EN PHOTOS. Des milliers de spectateurs dans les rues pour le carnaval de Strasbourg

Il est 15 heures : le défilé du carnaval est parti du parc de l'Étoile il y a près d'une heure et avance sur le quai des Bateliers. / © V.P./France 3 Grand Est
Il est 15 heures : le défilé du carnaval est parti du parc de l'Étoile il y a près d'une heure et avance sur le quai des Bateliers. / © V.P./France 3 Grand Est

Malgré la fine pluie, l'édition 2018 du Carnaval de Strasbourg a réuni de très nombreux spectateurs dans les rues de la capitale alsacienne, dimanche 11 mars. Les quarante compagnies ont su rivaliser d'originalité pour captiver le public.

Par Valentin Pasquier

Une fine pluie a recouvert les rues de Strasbourg, dimanche après-midi. D'ordinaire si calme ce jour-là, le centre-ville s'est peuplé de badauds et de familles venus déguisés pour observer le carnaval. 

Avec force couleurs et percussions, la quarantaine de compagnies a su réchauffer le public. Des tam-tams préhistoriques aux instruments pétaradant à klaxons, en passant par les traditionnelles sorcières allemandes, elles ont rivalisé d'originalité. Plusieurs milliers de personnes, dans les rues comme sur les balcons, ont assisté au spectacle envoûtant.

Pas de chars à moteurs encombrants : l'organisation a préféré utiliser douze grandes sculptures roulantes, des "bidulos". Créés par la Cie Arachnima, ils représentaient des créatures fantastiques et acidulées, telles des paons à deux têtes ou des gorgones. La sécurité balisait tout le parcours, du parc de l'Étoile à 14 heures jusqu'à la place de l'Université à 16 heures. À part deux interventions sans gravité, la trentaine de secouristes de la Croix Rouge n'a relevé aucun incident notable. C'est ce qu'on peut appeler une bonne édition.




Les Wombala Ouss, de la Cie Carnibals proposaient au public un concert de percussions préhistoriques! / © V.P./France 3 Grand Est
Les Wombala Ouss, de la Cie Carnibals proposaient au public un concert de percussions préhistoriques! / © V.P./France 3 Grand Est

 

Près du pont Royal, les Leclercq-Muller et les De Laurens attendent ensemble l'arrivée du cortège déguisés. "Et les costumes sont faits main!" assure-t-on du côté des seconds. / © V.P./France 3 Alsace
Près du pont Royal, les Leclercq-Muller et les De Laurens attendent ensemble l'arrivée du cortège déguisés. "Et les costumes sont faits main!" assure-t-on du côté des seconds. / © V.P./France 3 Alsace

 

Sur tout le parcours, la sécurité veille. Le carnaval de Strasbourg comporte moins de risques que d'autres grands défilés : le cortège n'utilisait pas de grands chars motorisés. / © V.P./France 3 Alsace
Sur tout le parcours, la sécurité veille. Le carnaval de Strasbourg comporte moins de risques que d'autres grands défilés : le cortège n'utilisait pas de grands chars motorisés. / © V.P./France 3 Alsace

 

Bombatuc a mêlé danses, couleurs et percussions, de quoi réchauffer le public venu nombreux malgré la pluie / © V.P./France 3 Grand Est
Bombatuc a mêlé danses, couleurs et percussions, de quoi réchauffer le public venu nombreux malgré la pluie / © V.P./France 3 Grand Est

 

Sur le pont Royal, Manuel, Sonia et leur fille Anna sont prêts à accueillir le cortège. Pour l'occasion, ils ont loué des costumes de la Guerre des Étoiles. / © V.P./France 3 Grand Est
Sur le pont Royal, Manuel, Sonia et leur fille Anna sont prêts à accueillir le cortège. Pour l'occasion, ils ont loué des costumes de la Guerre des Étoiles. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Sur le chemin du cortège, on croise pandas, vaches... mais aussi des licornes. / © V.P./France 3 Grand Est
Sur le chemin du cortège, on croise pandas, vaches... mais aussi des licornes. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Douze grandes machines roulantes circulaient entre les compagnies, appelés "Bidulos". Ici, le paon à deux têtes. / © V.P./France 3 Grand Est
Douze grandes machines roulantes circulaient entre les compagnies, appelés "Bidulos". Ici, le paon à deux têtes. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Montée sur les impressionnants klaxonarion et aérophone, la compagnie des Ouvriers a joué un "agréable" concert de klaxons et de percussions. / © V.P./France 3 Grand Est
Montée sur les impressionnants klaxonarion et aérophone, la compagnie des Ouvriers a joué un "agréable" concert de klaxons et de percussions. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Les Veuves noires, impressionnantes femmes-araignées de la Cie Acidu, montées sur échasses. / © V.P./France 3 Alsace
Les Veuves noires, impressionnantes femmes-araignées de la Cie Acidu, montées sur échasses. / © V.P./France 3 Alsace

 

Le cortège progresse sur le quai des Poissonniers. Objectif : arrivée à 16 heures place de l'Université. / © V.P./France 3 Grand Est
Le cortège progresse sur le quai des Poissonniers. Objectif : arrivée à 16 heures place de l'Université. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Madame Guili-Guili, l'un des douze Bidulos, était aussi de la partie. / © V.P./France 3 Grand Est
Madame Guili-Guili, l'un des douze Bidulos, était aussi de la partie. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Une trentaine de secouristes de la Croix rouge était mobilisée pour le carnaval. / © V.P./France 3 Grand Est
Une trentaine de secouristes de la Croix rouge était mobilisée pour le carnaval. / © V.P./France 3 Grand Est

 

Le Karapasor, grand oiseau rouge, est l'un des Bidulos qui clôt le cortège. / © Sabine Pfeiffer/France 3 Grand Est
Le Karapasor, grand oiseau rouge, est l'un des Bidulos qui clôt le cortège. / © Sabine Pfeiffer/France 3 Grand Est

 

Sur le même sujet

Les + Lus