Plusieurs tags racistes découverts dans un stade de football à Strasbourg : "j'explique ça comment à mon fils ?"

Le jeudi 14 décembre 2023, des tags racistes, islamophobes et antisémites ont été découverts sur le mur d'un local du stade de la Canardière, à Strasbourg. Choqués, les dirigeants du club de l'International Meinau Académie, qui joue dans le stade, comptent porter plainte.

Des tags racistes, islamophobes et antisémites ont été découverts sur un mur du stade de la Canardière, à Strasbourg, ce jeudi 14 décembre 2023, provoquant une vive émotion à l'Internationale Meinau Académie.

"Je devais emmener mon fils s'entraîner ce soir, mais je n'ai pas envie qu'il voie ça", confiait à France 3 Alsace le père d'un joueur du club après la découverte de ces tags qui auraient été inscrits dans la nuit du 13 au 14 décembre.

Dans l'été, le club avait organisé une action contre le harcèlement scolaire au stade. "Le vivre-ensemble, c'est quelque chose auquel le club est attaché. Après le match, les joueurs avaient marqué l'empreinte de leurs mains sur le mur avec de la peinture blanche. Que ces tags les recouvrent aujourd'hui, ça nous fend le cœur", réagit un membre de l'Inter Meinau qui a organisé une réunion de crise.

Sur X (anciennement Twitter), la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian a condamné "avec force" les tags. Le conseiller municipal d'opposition Pierre Jakubowicz apporte "son soutien à toutes les équipes" de l'Inter Meinau qui compte porter plainte.

Le stade de la Canardière avait déjà fait parler de lui en début de semaine après qu'une bagarre a éclaté à la suite d'un match de football entre les U19 de l'Inter Meinau et de Kometrib le 9 décembre. Trois joueurs de l'équipe visiteuse avaient été hospitalisés après une agression par une vingtaine de jeunes vraisemblablement extérieurs au club strasbourgeois. 

Sur Facebook, le fondateur de l'International Meinau Académie Sid Ahmed Cheaibi a posté un long message suite à ces tags, dénonçant "une attaque sans précédent dans le milieu du sport" et une "cabale médiatique subie depuis une semaine après les incidents survenus lors d'un match de U19".

Tout ça aura servi à des personnes mal intentionnées et qui se sont empressées de déverser leur haine sur le sujet en le déportant sur un débat lié aux origines de chacun

Sid Ahmed Cheaibi

Fondateur de l'International Meinau Académie

Dans son message, il fait état de plusieurs commentaires racistes à l'encontre de son club après les incidents du 9 décembre. "Tout ça aura servi à des personnes mal intentionnées et qui se sont empressées de déverser leur haine sur le sujet en le déportant sur un débat lié aux origines de chacun."

Le fondateur du club strasbourgeois ajoute qu'il est désolé pour les victimes de la bagarre, ajoutant qu'il y aurait également eu des blessés chez les jeunes de son club. Sur Instagram, le président Benjamin Klein, plus connu sur les réseaux sous le pseudo simba.qs, a posté une vidéo dans laquelle, très ému, il dénonce les tags.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Benjamin Klein (@simba.qs)

Contacté, Benjamin Klein confirme qu'une plainte sera déposée ce vendredi 15 décembre.

Pourquoi on arrive tout de suite à stigmatiser, à pointer du doigt les gens par rapport à une ethnie ?

Hamed Ouanoufi

Riverain

En fin de matinée, notre équipe de reportage a rencontré au stade de la Canardière deux habitants du quartier impliqués dans la vie associative. "Je suis venu en soutien parce que je trouve ça inadmissible. Alors oui, il y a eu des incidents, des gamins se sont tapés dessus et c'est aussi inadmissible. Mais au-delà de ça, pourquoi on arrive tout de suite à stigmatiser, à pointer du doigt les gens par rapport à une ethnie ? Non, ce sont des Français qui jouent au foot", dénonce Hamed Ouanoufi.

"Je vois tout ce que le club et ses bénévoles apportent au quartier. C'est l'image même de l'idée qu'on peut se faire de la République, de la fraternité et du multiculturalisme. Ici, tout le monde a cette passion du football et la transmet aux gamins. Mon fils est métis alors quand on dit 'sale arabe, sale noir, rentrez chez vous', il prend les deux de plein fouet. Je lui explique ça comment ?", se désole Nourredine Alouane du collectif Agissons.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité